Téléchargez et imprimez ICI le n° 37 d'Atout Bridge

 

Prendre ou ne pas prendre

Prendre ou ne pas prendre, duquer ou encaisser, c'est souvent un dilemme pour chacun des joueurs.
Que vous soyez déclarant ou défenseur, rien n'est facile à diagnostiquer, les situations se ressemblent souvent, et ce n'est pas pour cela qu'il faut mettre à chaque fois la même carte.
Au cours des donnes qui suivent, nous allons essayer d'y voir un peu plus clair et de vous aider à « raisonner » différemment en fonction des situations.
La situation la plus courante arrive lorsqu'un défenseur entame du Roi avec, par exemple, RDV72, lorsque vous possédez l'As 3ème en face d'un doubleton, et que l'autre défenseur se trouve à la tête de trois petites cartes. Vous jouez 3SA, et devez passer par un As manquant, pour gagner votre contrat.
Si l'As se trouve dans la main de l'entameur, rassurez vous, il n'y aura pas de médecin. Par contre, si l'As se trouve dans la main qui possède trois petits , il conviendra de duquer (ne pas prendre) deux fois, ainsi, lorsque ce dernier prendra ultérieurement la main, il n'aura plus de pour communiquer avec son partenaire.

Allons quelque peu plus loin avec la donne suivante :

 
A6
RV2
V10965
A103
 
DV1095
10763
A72
R
 
82
984
R83
D9765
 
R743
AD5
D4
V842
 

 
SONE
 1 - 1 -
1SA - 3SA -
- Fin    

 Sud joue 3SA, Ouest entame la Dame de

Vous prenez l'entame de l'As et jouez immédiatement vers la Dame.
Est, qui avait fort bien dormi la nuit précédente, confirme sa présence à la table en sursautant du Roi pour poursuivre immédiatement à .
Le déclarant duque et prend au tour suivant.
Ouest reprendra la main à , et le contrat chutera d'une.

 Remarquez maintenant ce qu'il se passe, si vous ne prenez pas au premier tour de :
Vous prenez au deuxième tour et présentez .
Quoique fasse Est, il ne pourra plus battre, s'il met le Roi, il n'aura plus de pour faire sauter la dernière tenue du déclarant, et s'il ne le met pas, Ouest prendra de l'As, rejouera , mais n'aura plus de rentrée pour encaisser ses affranchis.
Vous allez rapidement affranchir les et aligner dix levées.

Poursuivons, et essayons de voir si les mêmes principes sont applicables :

 

 
A102
85
AV943
R105
 
D973
RD1093
D85
4
 
865
764
76
A8763
 
RV4
AV2
R102
DV92
 

 
SONE
1SA - 3SA -
- - Fin  

Sud joue 3SA, Ouest entame le Roi de

Si le déclarant prend immédiatement l'entame , il a encore une chance de gagner s'il est devin. Il lui suffira de trouver les Dames de et de en impassant du bon côté...
Mais il y a une ligne à 100% !

Ne prenez pas à au premier tour, cela va mettre Ouest devant un dilemme. S'il continue à , il va offrir une deuxième levée dans la couleur au déclarant s'il a As-Valet, mais il doit en rejouer si le partenaire possède l'As ou le Valet dans la couleur d'entame.
Mais vous savez tous maintenant que l'entame du Roi à Sans-atout provient de trois honneurs et pratiquement toujours d'une couleur 5ème. Auquel cas, face au Roi, il faut impérativement débloquer immédiatement l'As ou le Valet, ce qui évite tout problème au partenaire.
Notez toutefois que si le mort possède un singleton ou le Valet 4ème, le déblocage de l'honneur manquant devient inefficace.
Après le Roi duqué, tout devient clair, et vous switchez une autre couleur, en évitant et , car cela résoudrait les problèmes du déclarant. En fait, le meilleur retour est , Est prend de l'As et rejoue .
Vous duquez et ne prenez qu'au tour suivant. Comme Est est connu comme n'ayant plus de , vous orientez les impasses contre Ouest et alignez dix levées.
Le fait de duquer avec As-Valet 3èmes sur entame du Roi, s'appelle le coup de Bath. Il nous vient des tous premiers balbutiements du Whist.

Avec As-Valet-petit, il est presque toujours bon de duquer sur entame du Roi, mais qu'en est-il sur entame d'un petit, et que le deuxième défenseur produise le Roi ou la Dame ?

 

 
53
AR10
V32
AV1098
 
D10972
762
D975
6
 
R84
V943
R86
D43
 
AV6
D85
A104
R752
 

 
SONE
 1 - 1 -
1SA - 3SA -
- Fin    

 Sud joue 3SA, Ouest entame le Dix de

10 de , le 3 du mort et le Roi d'Est. Doit-on prendre ou duquer ?
Dans le cas présent, cela n'a aucune importance, le déclarant a deux lignes de jeu possibles :

Premièrement, il peut prendre de l'As de , jouer pour l'As et présenter le Valet de pour impasser la Dame contre Est. Si Ouest prend, il ne pourra rejouer sans offrir le Valet au déclarant, et Est ne prendra pas la main avant que Sud n'encaisse neuf levées (1, 3,1 et au moins 4).
Deuxièmement, il peut duquer le Roi et le deuxième tour de la couleur. Rien ne pourra lui arriver, car maintenant il fera l'impasse dans l'autre sens, Roi et petit vers le Valet. Est n'aura plus de Pique s'il prend la main, ou alors, la couleur sera répartie 4-4. Le déclarant fera au moins neuf levées.
Un seul mauvais cas toutefois, si l'entame provient de D109 3èmes.

Avec cet exemple, vous vous rendez compte de l'importance de connaître l'adversaire dangereux, celui qui ne doit pas prendre ou reprendre la main.

 Si le mort possède le Dix et le déclarant As-Valet-petit, il faut mettre petit du mort sur entame d'une petite carte, et prendre l'honneur adverse de l'As, car cela assure toujours deux levées pour votre camp, le Dix et le Valet contrôlant le dernier honneur adverse.
Mais pour toute règle il y a des exceptions et nous allons le constater immédiatement :

 

 
872
V6
AV1095
A64
 
V963
R9842
6
DV5
 
1054
D75
RD42
972
 
ARD
A103
873
R1083
 

 
SONE
1SA - 3SA -
- - Fin  

 Sud joue 3SA, Ouest entame le 4 de

Imaginons d'abord que le déclarant utilise la tactique normale, et qu'il prenne de l'As pour rejouer le 8 de . Est va prendre de la Dame, et rejouer le 7 de . Ouest duque ! et le mort gagne la levée du Valet. Le déclarant revient en main à et réitère l'impasse à .

Comme Roi-Dame étaient en Est, le déclarant est mort. Un autre est présenté, et OUest va encaisser trois levées de pour une de chute.
Deuxième solution, le déclarant duque la Dame de à la première levée. Il lui est facile de constater que le seul adversaire à pouvoir prendre la main sera Est, du fait des impasses à . Il suffit donc de lui enlever tous ses ... Vous ne prenez donc à qu'au troisième tour, et avancez . Les deux impasses ne marchent pas, c'est vrai, mais Est n'a plus de pour communiquer avec son partenaire. Neuf levées, 3, 1, 3 et 2.
La plupart des déclarants connaissent l'intérêt de duquer avec A32 en face de 654, mais il y a des situations où il ne faut pas le faire. Voyons cette main provenant d'un match par quatre :

 

 
A2
R973
A964
865
 
10743
862
7
AV972
 
9865
AV104
R103
103
 
RDV
D5
DV852
RD4
 

 
SONE
1SA - 2 -
2 - 3SA -
- Fin    

 Sud joue 3SA, Ouest entame le 7 de

Ouest entama du 7 de pour le 10 d'Est.
A une table, le déclarant a pris de la Dame et présenté la Dame de pour l'impasse.
Roi de en Est et pour six levées pour la défense. Deux de chute, Est ayant entre temps appelé .

 

 A l'autre table, le déclarant a duqué le 10 de et mis le Roi sur le retour. Que Est mette l'As ou non, cela n'a pas d'importance, lorsque l'impasse sera tentée, Est n'aura plus de pour retrouver son partenaire.
3, 1, 4 et 1 pour Sud. Deux levées d'écart sur la question « Prendre ou ne pas prendre » ...

Mais, à mieux regarder, Est aurait pu améliorer sa défense. En main au Dix de , il aurait pu imaginer un flanc provoquant la chute :
Retour Valet de ! En espérant que le partenaire ait trois petites cartes ou la Dame seconde.
Le déclarant est obligé de prendre de la Dame, et maintenant, impasse pour le Roi d'Est, pour Ouest et pour prendre le Roi de en impasse contre As-10.
Une de chute, 2, 1 et 2...

 Parfois, il faudra impérativement prendre immédiatement. C'est particulièrement le cas dans les situations de blocages :

 
A65
A5
V10984
V43
 
R10943
V94
A3
D106
 
D8
D10632
765
987
 
V72
R87
RD2
AR52
 

 
SONE
1SA - 3SA -
- - Fin  

 Sud joue 3SA, Ouest entame le 10 de

Sur entame du 10 de , si le déclarant laisse filer vers son Valet, le flanc va pouvoir établir les immédiatement. Dame de puis petit, et le Valet sera pris en fourchette. Lorsqu'Ouest prendra la main par l'As de , il encaissera ses affranchis pour moins un.

Beaucoup invoqueront la malchance plutôt que le manque de réflexion, mais voyons tout de même :
Ouest ne peut avoir Roi-Dame, il n'aurait pas entamé le 10.
La Dame ou le Roi se trouve donc en Est, voire les deux...
Si l'honneur est 3ème en Est, la couleur est répartie 4-3. Vous ne pouvez donc perdre que 3 et 1.
Si l'honneur est second ou singleton en Est, voyons ce qu'il se passe si l'on met l'As tout de suite.
Que fait Est avec un doubleton, il débloque sous l'As et ensuite, Ouest en main à l'As de ne pourra tirer ses , votre Valet restant en « chien de garde ».
S'il met petit, la Dame deviendra sèche et bloquera la couleur !

Évidemment, certains argumenteront que l'As de pourrait être en Est, mais c'est une autre histoire !
Il en ira de même si la position du déclarant est A2 face à 10543. Il faut mettre l'As du mort sur entame d'une petite carte.