Téléchargez et imprimez ICI le n° 37 d'Atout Bridge

 

La double coupe

Le jeu de double coupe est particulièrement agréable à pratiquer. En effet, vous réaliserez parfois un nombre impressionnant de levées avec peu de points dans votre ligne.

Quelques notions fondamentales sur l'utilisation des atouts sur ce terrain :

En règle générale, seules les coupes du côté court sont rémunératrices.
Dans les couleurs annexes, il faut disposer d'un certain nombre de rentrées directes permettant de revenir dans la main de base, faute de quoi les adversaires vont bien entendu s'opposer à votre plan en rejouant atout à chaque opportunité.

Il arrivera que vous ne possédiez pas les honneurs indispensables, alors vous tâcherez d'assurer les communications en utilisant les atouts de l'autre main.

Il s'agira de la technique de la DOUBLE COUPE.

Donne 1
Contrat 4

 
8764
R1087
2
AD109
 
 

 

 

 
 
1053
ADV92
AD109
4
 
 
Ouest encaisse trois tours de Pique (Est fournit deux fois) et contre attaque atout. Vous devez vous adjuger le reste des levées.
Les deux couleurs mineures sont solides, cependant à la faveur d'un jeu de double coupe, vous n'avez pas à vous soucier de l'emplacement des honneurs. Au mort, il vous reste trois atouts maîtres qui vous permettront de couper vos trois Carreaux sans encombres. Vous rentrerez en main tout bonnement grâce à des coupes Trèfle.
Le moyen le plus simple de vérifier l'efficacité de ce plan est de compter, non les perdantes, mais les gagnantes (un peu comme à Sans-atout).
Vous pouvez dénombrer cinq atouts maîtres de la main, deux As et trois coupes Carreau, soit dix plis. Le compte des gagnantes est primordial car il vous induira à courir un risque si celui-ci se révèle nécessaire.

 MAIS ATTENTION, pas de précipitation, vous risqueriez de négliger les quelques règles fondamentales qui régissent cette forme de plan de jeu.

Donne 2
Contrat 4

 
V1097
3
A8652
R75
 
532
V4
R10743
V109
 
64
R9865
DV
AD82
 
ARD8
AD1072
9
643
 

OUEST entame du Valet de Trèfle, il continue pour la Dame et l'As d'Est qui joue atout. Quelles sont les perspectives ? Vous ne répertoriez que deux As et sept levées d'atout, en raison de la contre-attaque Pique. Dans ces conditions, résignez- vous à l'impasse au Roi de Cœur pour parvenir au total de dix levées. Vos chances de réussite, en y recourant, sont nettement plus élevées que celles consistant à trouver le Roi de Cœur troisième dans l'une des mains adverses. Tant pis si vous chutez de deux, le jeu en vaut la chandelle.

Avec la double coupe, l'ennui c'est qu'en coupant des deux mains, on s'affaiblit à l'atout. On risque alors de perdre complètement le contrôle du coup, si l'on adopte pas de mesures adéquates : c'est ce que nous allons voir dans l'exemple suivant.

Donne 3
Contrat 5
Entame : Valet

 
A9652
 
RV87
A753
 
108743
AD1087
 
V109
 
RD
6532
65432
D8
 
V
RV94
AD109
R642
 

Vous prévoyez de réaliser deux As, un Roi et huit levées d'atout. Mais attention, tandis que couperez, l'un des adversaires s'empressera de défausser Trèfle et vous ne pourrez bénéficier de toutes les levées auxquelles vous avez droit. En conséquence, vous encaissez toutes affaires cessantes vos deux plis à Trèfle (As et Roi), ensuite coupez séparément quatre Piques et quatre Cœurs, l'horrible partage 5-0 des Carreaux ne vous affectera pas.
Jusqu'ici, tous les atouts des deux côtés étaient maîtres, comment se comporter lorsque ce n'est pas tout à fait le cas ?

Donne 4
Contrat 6
Entame : 9

 
5
1083
AD732
DV97
 
D10843
7652
94
104
 
96
DV9
RV1065
532
 
ARV72
AR4
8
AR86
 

 De quelle manière saisissez-vous un maximum de chances d'assurer douze plis ?

Vous totalisez cinq levées d'honneur (deux Piques, deux Cœurs et un Carreau), sept plis de Trèfle suffiront. Coupez d'abord petit une fois de chaque main, puis deux fois maître (As Roi et Dame Valet) afin de ne pas courir le risque d'être surcoupé du 10 pour une continuation atout.
Vous finirez avec le 9 de Trèfle opposé au 8 et rien ne vous interdira d'encaisser votre douzième pli. Naturellement vous aurez pris la précaution d'encaisser au préalable toutes vos levées annexes : As Roi de Pique et As Roi de Cœur.
Vous aurez remarqué qu'en l'occurrence il vous faut choisir, sans rien pour vous guider, entre la coupe du troisième Cœur de votre main (après avoir défaussé un Cœur du mort sur le second Pique maître) et celle du troisième Pique (vous avez exactement au total six cartes dans chacune des majeures). En pratique, cela n'a pas d'importance puisque, même si vous adoptez la mauvaise solution (Pique), Est n'est pas en mesure de surcouper.

Donne 5
Contrat 4
Entame : Atout

 
V73
D1093
AV1053
6
 
4
76542
R
D108532
 
RD9862
 
D98742
R
 
A105
ARV8
6
AV974
 

C'est l'exemple le plus facile. On totalise dix levées, le premier tour d'atout, les deux As mineurs, trois coupes de chaque côté plus l'As de Pique... A condition de l'encaisser immédiatement avant d'amorcer les coupes croisées : sinon Ouest va défausser son seul et unique Pique à la première occasion.

Donne 6
Contrat 6
Entame Valet

 
D1087
AD1052
V65
D
 
64
63
D1042
V10974
 
532
RV984
73
R52
 
ARV9
7
AR98
A863
 

Si vous ne prêtez pas attention à l'ordre dans lequel vous devez effectuer les coupes, vous risquez de vous retrouver en fin de coup avec un atout dans chaque main et l'impossibilité de les dédoubler. Examinez attentivement la situation, vous constaterez qu'il est indispensable de commencer par les Cœurs, après avoir encaissé As Roi de Carreau, cela va sans dire.

Donne 7
Contrat : 4
Entame : Valet

 
D1032
D2
AD10874
R
 
65
V1094
52
D10743
 
74
R65
RV963
A86
 
ARV98
A873
 
V952
 

 Pour parvenir à un total de dix levées, trois coupes au mort sont nécessaires. D'où :

Les Cœurs ne suffisant pas (vous ne pouvez en couper que deux), il faut ouvrir la coupe Trèfle.
Sur l'As de Carreau, il sera donc impératif de défausser un Cœur et non un Trèfle (les défenseurs reviendront atout à chaque opportunité).

Donne 8
Contrat : 4
Entame : 9

 
9
DV5
A8742
8642
 
RV1043
1072
96
RD5
 
D62
83
RDV105
V109
 
A875
AR964
3
A73
 

 Si l'on voulait appliquer à la lettre les principes étudiés précédemment, il faudrait encaisser rapidement l'As de Trèfle avant la double coupe Carreau / Pique. Mais l'entame du 9 de Carreau fait craindre une courte en Ouest, donc un risque sérieux de surcoupe, avec un retour atout. Gardons donc provisoirement cet As, il nous servira à communiquer vers la main : As de Carreau, As de Pique, Pique coupé, Carreau coupé, Pique coupé.
Et maintenant, méfions-nous de ne pas succomber à une promotion d'atout, ce qui ne manquera pas d'arriver si nous rentrons en main par Carreau coupé. Ouest surcoupera, jouera Dame et petit Trèfle (le Roi ayant été débloqué au premier tour) et un dernier tour de Carreau venant de son partenaire lui permettra de réaliser sa Dame d'atout « en passant ».

Aussi vous proposons-nous les deux lignes suivantes qui paraissent équivalentes :

* Jouer soi-même Carreau en défaussant Trèfle : Si Est insiste à Carreau, défausser le dernier Trèfle pour couper les communications entre les adversaires.
* Ou bien jouer tout de suite Trèfle.

Mathématiciens, à vos calculatrices...