Téléchargez et imprimez ICI le n° 37 d'Atout Bridge

 

La coupe du côté long

Les coupes du côté long fructueuses sont relativement rares ; elles s'avèrent cependant indispensables, sous certaines conditions.
Dans les cours précédents, nous avons étudié le plan d'allonger le nombre de levées d'atout grâce à des coupes opérées par la main courte. Nous avons volontairement insisté sur le fait que ces coupes étaient les seules bénéfiques, celles de la main longue étant :

- Soit sans intérêt (parce qu'elles peuvent tout aussi bien être remplacées par des levées de longueur).

Exemple : atout Pique.

 
973
 
V4
 
1065
 
ARD82
 
 
Après avoir extrait les atouts adverses 3-2 avec As-Roi-Dame, le 8 et le 2 sont devenus maîtres et il n'y a nul besoin de couper pour réaliser un total de cinq levées. En revanche, vous savez que si vous réalisez une coupe à l'aide d'un atout de NORD, votre actif est porté à six plis. 

Exemple : atout Pique.

 
973
 
V1064
 
5
 
ARD82
 
 

Supposons que vous ayez dû coupé du 2 de Pique ; maintenant que vous êtes raccourci à l'atout, vous ne pouvez plus triompher du mauvais partage 4-1 des Piques ; cela risque d'être particulièrement catastrophique si vous êtes contraint de lâcher la main, car vous êtes en passe de perdre le contrôle du coup... Ces arguments signifient-ils que toute coupe du côté long doit être automatiquement à rejeter ?
Eh bien, une fois de plus, il faudra savoir battre en brèche les principes qui vous ont été inculqués au début de votre apprentissage du jeu de la carte.

Il existe des cas précis :

- répartition défavorable des atouts adverses.
- forme des deux mains de votre camp, où vous serez contraint d'avoir recours à des coupes du côté long. Il s'agira alors du plan qui vous permettra le mieux d'atteindre votre objectif et nous nous proposons de vous en dévoiler les critères de reconnaissance dans ce cours.

LES DEUX PLANS TYPE :

I – Il vous est possible de purger les atouts adverses :

 
973
 
DV104
 
5
 
AR862
 
 

Après avoir tiré l'As et le Roi (deux tours de débarras), vous vous découvrez deux perdantes inéluctables à l'atout. Pour retrouver les quatre gagnantes que vous escomptiez à Pique (lors du compte préliminaire), vous devez effectuer au moins deux coupes du côté long.

II– Les atouts de la main courte sont d'une qualité suffisante pour extraire ceux des adversaires :

Exemple :

 
AV10
 
84
 
653
 
RD972
 
 

Si, avec les atouts adverses 3-2, vous réussissez à couper trois fois en SUD, vous aurez augmenté votre « capital atout » d'une levée, c'est le fameux « mort inversé » (trois Piques du mort et trois coupes de Sud = six plis).

 Donne n° 1

 
R7
643
A854
A975
 
     
 
A53
AR752
R7
432
 
 
Contrat : 4
Entame : D

 Vous dénombrez d'ores et déjà trois perdantes, une à Pique et deux à Trèfle. A l'atout, tout dépendra des répartitions adverses (3-2 ou 4-1) qui se traduiront respectivement par une ou deux perdantes inéluctables.

Comment allez-vous mener ce coup ?

En observant les Piques d'un peu plus près, vous avez reconnu un type de plan maintenant tout à fait familier : la coupe du côté court.
Vous allez donner deux tours de débarras à l'atout (pour éviter une coupe ou surcoupe inopportune) et trois cas de figure se présenteront :

A – Les deux adversaires fournissent les deux fois :
Aucun problème, vous éliminez simplement votre perdante Pique en la coupant à l'aide du dernier atout de Nord et vous ne concédez qu'un Cœur et deux Trèfles.

 
R7
643
A854
A975
 
DV10
V109
D9632
RV
 
98642
D8
V10
D1086
 
A53
AR752
R7
432
 

B – Est défausse au deuxième tour :
Les Cœurs sont distribués ainsi :

 
643
 
D1098
 
V
 
AR752
 

Aïe ! La situation est devenue angoissante, car vous vous trouvez tout à coup confronté à une perdante supplémentaire proprement ineffaçable, soit une de trop.

Comment se sortir de ce guêpier ?
Il faut convertir le compte des perdantes en un total de levées gagnantes et tâcher d'arriver à engranger dix plis. C'est possible avec :
As Roi de Pique plus la coupe au mort, As Roi de Cœur, As Roi de Carreau, As de Trèfle et la coupe de deux Carreaux du mort...
A quelles conditions parviendrez-vous à vos fins ?

Il est nécessaire qu'Ouest ne puisse vous surcouper à aucun moment et qu'il possède donc au moins quatre cartes à Carreau. Si tel est le cas, vous empocherez votre manche.
Récapitulons le coup en entier :

Entame prise du Roi de Pique, As Roi de Cœur (mauvaise nouvelle), Roi As de Carreau et Carreau coupé, As de Pique et Pique coupé, As de Trèfle et dernier Carreau du mort. Ouf !

 
R7
643
A854
A975
 
DV10
D1098
D963
D10
 
98642
V
V102
RV86
 
A53
AR752
R7
432
 

 C – Ouest défausse au deuxième tour :
Que pensez vous de cette situation nouvelle ?
Eh bien, le plan fondé sur des coupes de la main longue est encore parfaitement valable : il faut couper deux Carreaux de NORD, mais vous allez pouvoir bénéficier d'un avantage fort appréciable, voyez-vous lequel ?

Vous êtes assis derrière le joueur détenteur des quatre atouts : même s'il est court à Carreau (au moins deux cartes), vous allez le placer dans un dilemme insurmontable :
- Couper d'un de ses atouts maîtres et vous voir défausser une perdante Trèfle, défausser et vous permettre par là-même de transformer l'un de vos petits Cœurs en pli gagnant (technique baptisé « coup en passant »). Vérifiez la procédure mise en œuvre avec la donne complète :

 

 
R7
643
A854
A975
 
DV1042
V
D9632
D10
 
986
D1098
V10
RV86
 
A53
AR752
R7
432
 

 Donne n° 2

 

 
 
D732
V962
R62
103
 
V
R43
ADV75
D542
 
1096
AD875
98
V87
 
AR854
10
1043
AR96
 
SONE
 1 X 2 3
3 Fin    

Entame 3 pour l'As d'Est qui contre-attaque le 9 de Carreau. Ouest prend de l'As et retourne la Dame pour le Roi du mort et le 8 d'Est. Les atouts sont 3-1. Tentez de réaliser une de mieux.

A ce contrat de 3, aucun problème ne devrait apparaître. Vous dénombrez cinq perdantes : une à Cœur, deux à Carreau et deux à Trèfle. En fait, la coupe d'un seul Trèfle perdant assure la réussite de cette partielle.

En tournoi par paires, il faut tenter de faire une de mieux. Pour cela, deux lignes de jeu sont envisageables :
- La première repose sur la présence de quatre cartes à Trèfle en Est, le possesseur des trois atouts, (souvenez-vous, Ouest a contré d'appel et il est donc à prévoir que les trois Piques se situent en Est).
On tire deux tours de débarras à l'atout, Dame et As, puis on coupe les deux Trèfles perdants en espérant n'être surcoupé à aucun moment (manœuvre de Guillemard).

- La seconde est nettement meilleure car elle fonctionne aussi avec trois Trèfles en Est. Elle repose sur la technique du coup en passant. Comme on se trouve en NORD au Roi de Carreau, on en profite pour couper un Cœur, on encaisse As et Roi d'atout, puis As Roi de Trèfle et Trèfle coupé, Cœur coupé, Trèfle coupé maître et enfin le dernier Cœur.

 Donne n° 3

 
 
A96
AR7
R82
R754
 
V543
DV1052
-
V1083
 
D108
943
V1097
D62
 
R72
86
AD6543
A9
 

Entame Dame
Ouest est chicane à l'atout

SONE
    1SA -
3 - 3 -
6 Fin    

 

 Après la découverte de l'horrible partage 4-0 des atouts, vous voici confronté à deux perdantes inévitables, un Pique et un atout. Le seul recours : derechef un coup en passant pour parvenir au total de douze plis : deux Piques, deux Cœurs, trois Carreaux, deux Trèfles et trois coupes effectuées par la main longue, en l'occurrence un Cœur et deux Trèfles de Nord.
Le déroulement du coup coule de source, il convient de conserver le Roi de Carreau comme dernière entrée. Jouez donc dans l'ordre As de Cœur, As et Dame de Carreau, Roi et As de Pique, Roi de Cœur et Cœur coupé, As Roi de Trèfle et Trèfle coupé. Jusqu'ici Est a dû fournir. A ce stade, vous êtes donc assuré de triompher : monter au mort grâce au Roi de Carreau et appeler le dernier Trèfle. Votre adversaire de droite est plongé dans un impitoyable dilemme.
- Couper, vous défaussez.
- Défausser, vous coupez vous-même.

 Donne n° 4

 
 
763
AR643
A74
95
 
V
V
RV9852
RDV72
 
D1094
D10985
10
1084
 
AR852
72
D63
A63
 

Entame Roi
Ouest est chicane à l'atout

SONE
    1 -
1 2SA - 3
X - 3 -
4 Fin    

 

Comment conduire le coup :
- Si Ouest est singleton dans les deux majeures ?
- S'il est doubleton Cœur et singleton Pique ?

Au moment où vous encaissez As et Roi de Pique, vous constatez le mauvais partage (4-1) de la couleur, en fait vous n'êtes guère surpris car un long bicolore mineur était affiché en Ouest.
Maintenant, vous « croulez » sous le nombre des perdantes : deux à Pique, deux à Carreau et deux à Trèfle, soit trois de trop. Certes, une coupe Trèfle par la main courte sera aisément réalisée, mais pour les deux autres à éliminer c'est vraiment dramatique, il n'y a rien à faire.

Quelle est alors l'unique solution ? Là aussi, il faut recourir au compte des gagnantes : deux Piques, deux Cœurs, un Carreau et un Trèfle auxquelles s'ajouteront un Trèfle coupé et trois coupes Cœur : soit dix plis. Par conséquent : après les deux Piques, jouez As Roi de Cœur et Cœur coupé, Trèfle coupé, Cœur coupé, Carreau pour l'As et le dernier Cœur coupé. Est a fourni à chaque fois, si bien que ses atouts maîtres et les Carreaux gagnants d'Ouest se marieront en fin de coup.
Attention de ne pas omettre une précaution importante au tout début : laisser passer l'entame du Roi de Trèfle afin de couper les communications.

Si Ouest est doubleton Cœur et singleton Pique, vous ne pouvez gagner contre toute défense que si le Roi de Carreau est en Est.

 Cliquez ICI pour accéder aux excerices.