Téléchargez et imprimez ICI le n° 81 d'Atout Bridge

 Si votre collection n'est pas complète commandez ICI les numéros à télécharger

 

 

Surcontre moderne

Ha ce carton bleu, certainement un des moins usé que l'on puisse trouver dans la boite à enchères d'un joueur de bridge !
Est-ce légitime, ou devrions nous nous en servir plus souvent ? Je pencherais plutôt pour la première option, les occasions d'utiliser ce joli carton bleu ne manquent pas, les connaissez-vous toutes ?
Si vous avez un doute, suivez-moi, nous allons faire un tour d'horizon, je l'espère assez complet, du sujet, et vous utiliserez peut-être davantage ce fameux carton à l'avenir...

1 - Surcontre après un contre du numéro 2

Nous allons différencier deux cas, après ouverture mineure et après ouverture majeure.

A - Après ouverture mineure.

SONE
1 X XX  
SONE
1 X XX  

 Le surcontre garantit :

  • 10 H et plus.
  • Absence de majeure au moins 5ème, que l'on nommera naturellement.
  • Absence d'une belle majeure 4ème dans une main fittée dans l'ouverture.

En effet, priorité à la recherche d'un fit, le surcontre, dans son acception classique, envoie le message suivant au partenaire (ici l'ouvreur) : Notre camp est majoritaire en points, nous pouvons peut-être            « épingler » l'adversaire, c'est-à-dire le contrer punitif (attention néanmoins à la vulnérabilité, si vous gagnez 1SA + 1, 120, et que vous contrez l'adversaire au palier de 1 non vulnérable pour une de chute, vous ne marquerez que 100 !).

ESON
1 X ?  
Ouest
A964
R87
D72
V54
Ouest
RD964
A85
V107
83
Ouest
DV10743
V94
8
754
Ouest
72
RDV9
AV72
854
Ouest
7
V94
D72
RD10963
 XX
10 H et plus, sans couleur annonçable.
1
Bien meilleur que surcontre pour trouver un fit. 
 2
Un barrage avec six cartes liées, entre 4 et 7 H.
 1
Meilleur que surcontre avec le fit Carreau.
2
Six cartes correctes, non forcing. 

 Nous allons parler, page suivante, de tout cela, notamment des enchères au palier de 2, avec ou sans saut.

Le grand principe, immuable, le surcontre garantit au moins 10 H.

SONE
1 X ?  
1/1 : Forcing un tour, 7 H et plus.
1SA : 8-9 H sans majeure déclarable.
2 : Six belles cartes, 6-9 H, non forcing.
2 : Soutien simple, 6-10 DH.
2/2 : Un « mauvais » 2 faible, six cartes liées, 4-7 H.
2SA : Truscott, soutien Carreau au moins 5ème, 11 DH et plus.
3 : Barrage avec sept cartes liées.
3 : Barrage avec au moins cinq atouts (l'inverse de 2SA...).
3/3 : Barrage avec sept cartes liées.

 Quelle devra être l'attitude du numéro 4 ? Sachant que le camp adverse est majoritaire en points, parler ne montrera pas du jeu, mais un moyen, peut-être, d'éviter le contre punitif de l'ouvreur ou du répondant.
En effet, tout contre ultérieur du camp attaquant (celui du surcontre) sera punitif.

NESO
1 X XX ?
Ouest
108754
V93
642
76
Ouest
1074
983
V72
10653
Ouest
V109643
7
854
632
Ouest
763
984
DV108
654
Ouest
108754
V10832
54
7
1
Pas pour montrer du jeu, mais pour se sortir de la nasse !
Passe
En tendant le dos, la situation est tendue.
2
Barrage pour gêner l'adversaire majoritaire en points.
1
Avec cette couleur solide on devrait éviter le contre punitif.
2
Bicolore majeur, pour trouver le meilleur fit.

 Et l'attitude de l'ouvreur ? Voyons deux petits tableaux, suivant que le numéro 4 ait parlé, ou passé :

 

SONE
1 X XX -
?      
Passe : RAS, main régulière ou forte, à suivre...
1/1/1 : Naturel, main faible mais bien distribuée, du genre 6-4.
1SA : Interdit de le dire !
2 : Ouverture faible, six cartes.
3 : Ouverture faible, sept cartes liées.

 En fait, l'ouvreur ne reparle qu'avec une main faible (11-12 H), mais bien distribuée, puisque l'on abandonne le concept de punir l'adversaire.

Pourquoi ne peut-on pas dire 1SA ? Tout simplement parce que cela montre, bien sûr, une main régulière, avec laquelle il serait peut-être plus « juteux » de contrer l'adversaire pour une chute qui pourrait être mémorable ! Rappelons, si besoin est, que le surcontre a une forte tendance punitive.

Dans le même ordre d'idée, on ne dira, bien sûr, jamais 2SA, mais attention néanmoins à la vulnérabilité, notamment en TPP, 3SA fait on marque 600, à un contrat contré au palier de 1, il faut 4 de chute 800 pour dépasser ce score !

SONE
1 X XX 1
?      
Passe : RAS, impossible de contrer punitif.
Contre : Quatre cartes à Cœur, punitif.
1 : Ouverture faible, main bien distribuée.
1SA : Interdit !
2 : Ouverture faible, main irrégulière, naturel bien sûr.
2 : Ouverture faible, six belles cartes.
3 : Ouverture faible, sept belles cartes.

 Important : Après un surcontre, un contre de l'ouvreur ou du répondant sera punitif (encore et toujours, bien faire attention à la vulnérabilité...).

Le répondant pourra accepter le contre punitif, ou « dégager », sa crainte étant sans doute de ne pas marquer assez à un contrat contré au palier de 1, notamment en raison d'une courte dans la couleur des adversaires. En ce cas, s'il nomme une nouvelle couleur, ce sera forcing pour un tour.

ESON
1 X XX 1
X  - ?  
Ouest
6
V954
AD72
RV98
Ouest
72
A965
R72
A1063
Ouest
D
D72
AV94
AD763
Ouest
7
A85
R94
RDV1074
Ouest
5
R43
ADV
DV10762
1SA
10-11 H, le singleton Pique est inquiétant pour tenir le contre.
Passe
Cela pourrait être cher pour les adversaires...
3SA
Surtout si notre camp est vulnérable, et pas le leur !
3
Impensable de tenir le contre avec cette main.
2
Forcing un tour après avoir surcontré.

 L'ouvreur, pour la suite à donner à la séquence, devra tenir compte de sa force, ses arrêts, ses soutiens, seule option interdite, passer sur une seconde enchère de son partenaire.

B - Après ouverture majeure.

Ayant bien « déblayé » le terrain, ce paragraphe sera moins long que le précédent, vous voilà rassuré !
De plus, les mécanismes seront sensiblement les mêmes, notamment au niveau des zones de points, et de la philosophie du système.

SONE
1 X XX  
SONE
1 X XX  

 Trois types de mains possibles :

  • Un soutien 3ème (nous verrons plus tard pourquoi).
  • Une main misfittée de 10 H et plus avec une couleur longue, que l'on ne peut nommer, pour l'instant (ce serait non forcing).
  • Une main misfittée régulière.

 Curieux comme vous êtes, vous piaffez d'impatience de savoir pourquoi le « surcontreur » peut posséder un soutien 3ème dans la majeure de l'ouvreur !
Eh bien tout simplement parce que en cas de soutien plus que 3ème, on va utiliser une convention nommée lors du paragraphe sur l'ouverture mineure, le « Truscott », avec un fit au moins 9ème en majeure, on abandonne l'idée d'un contre punitif.

ESON
1 X ?  
Ouest
A732
DV94
85
763
Ouest
R7
A94
AD72
V1054
Ouest
D9
AR107
D963
854
Ouest
V762
D9
R743
A94
Ouest
10543
R7
R94
DV72
3
Barrage, quatre atouts au moins, 8-10 DH.
XX
Soit un soutien 3ème, soit 10 H et plus toutes distributions.
2SA
Quatre atouts, 11 DH et plus.
XX
10 H et plus, avec ou sans soutien 3ème.
1SA
8-9 H, inutile de nommer ces Piques horribles après le contre d'appel.

 Pour ceux qui n'ont pas peur « d'alourdir » le système, on peut ajouter le distinguo suivant :

SONE
1/1 X ?  
2SA : Quatre atouts, 11-12 DH.
3SA : Quatre atouts, 13-15 DH.

Plus précis, certes, attention de ne pas oublier, on appelle ça Truscott et super Truscott.
Résumons nous via un de nos habituels petit tableau :

SONE
1 X ?  
1 : Naturel, forcing un tour.
1SA : 8-9 H, quatre mauvais Piques possibles.
2/2 : Six cartes, misfit, maximum 9 H.
2 : Un mauvais 2 faible, 4-7 H, six cartes liées.
2SA : Soutien 4ème, 11-12 DH, Truscott.
3/3 : Enchère de rencontre, cinq belles cartes dans la couleur nommée,
soutien 4ème dans la majeure d'ouverture.
3 : Soutien 4ème, 8-10 DH.
3 : Barrage, sept cartes liées.
3SA : Super Truscott, 13-15 DH et quatre atouts.
4/4 : Au moins 5-5 Cœur et couleur nommée.
4 : Cinq atouts, barrage.

 En résumé, le saut à Pique est naturel, le saut en mineure enchère de rencontre, 5-4 au palier de 3, au moins 5-5 au palier de 4. 4SA est un Blackwood atout Cœur, bien sûr.

La suite correspond quasiment trait pour trait à celle du paragraphe A, simplement, lorsque le répondant possèdera la main avec le soutien 3ème, il rectifiera un éventuel contre de l'ouvreur au palier adéquat, suivant son nombre de points.

  • Palier de 2 : 11-12 DH.
  • Palier de 3 : 13 DH.
  • Palier de 4 : 14-15 DH.
NESO
1 X XX  ?
Ouest
8732
942
1054
763
Ouest
72
V10954
10743
76
Ouest
954
72
V1085
DV72
Ouest
7
DV10743
954
854
Ouest
63
D10754
V9863
5
Passe
L'addition pourrait être salée...
2
Bien content de trouver une échappatoire.
1SA
Ne peut être naturel, donc petit bicolore mineur.
3
Barrage au nom des six cartes.
2
On verra la suite, s'il y aura lieu de nommer les Carreaux, ou pas.

 Notez ce petit gadget bien pratique, 1SA, qui permet au contreur de nommer une mineure 4ème, ou 5ème, et donc de trouver le meilleur fit.

Lorsque le répondant aura passé, comme dans le paragraphe A, l'ouvreur ne reparlera qu'avec une ouverture très minimum, sinon il passera, et aussi, une nouvelle enchère du répondant autre qu'un soutien sera forcing un tour, la mécanique sera strictement identique.

ESON
1 X XX 1
-  - ?  
Ouest
72
R9
DV105
AV943
Ouest
D943
V107
A863
A5
Ouest
732
A5
RD83
A1054
Ouest
V943
D107
R863
A9
Ouest
A
RV7
A9654
R1072
2
Au moins cinq cartes, forcing un tour.
3
Proposition de manche avec trois atouts.
2
Demande d'arrêt pour jouer à S-A.
2
11-12 DH et un soutien 3ème.
2
Et on soutiendra ensuite à Cœur pour montrer la main forte.

 Rien de bien sorcier, comme d'habitude, vous faites fonctionner votre logique, et si vous ne connaissez pas une enchère, essayez de trouver sa signification au lieu de baisser les bras, ce sera beaucoup plus profitable à votre camp !

Un contre de l'ouvreur ou du répondant sera punitif, comme avant.

Étudions maintenant la seconde enchère du répondant au cas où l'ouvreur n'a pas passé après le surcontre et une enchère du numéro 4, montrant ainsi une ouverture très minimum (et même parfois pas d'ouverture si celle-ci a été faite en 3ème position, chacun sait qu'en ce cas, l'ouvreur, s'il possède une belle couleur, peut ne pas posséder les 12 H règlementaires !).

ESON
1 X XX 1
2  - ?  
Ouest
V94
6
AV72
RV743
Ouest
A63
R7
D10943
A72
Ouest
AV9
6
D10754
AR83
Ouest
R72
D9
A963
D1054
Ouest
A72
6
RDV1054
A63
Passe
Misfit, pas de jeu, arrêtons nous le plus vite possible !
4
L'ouvreur en possède au moins six.
3SA
Un contrat sain. Rien ne sert de nommer les Carreaux.
3
Petit encouragement pour la manche.
3
Belle couleur 6ème, forcing.

 Nous avons bien travaillé ce long chapitre, détendez-vous, allez chercher un petit café ou un thé avant d'attaquer la suite !
En effet, si cette partie du surcontre était plutôt connue, celles qui vont suivre le sont peut-être beaucoup moins...

2 - Surcontre après intervention du partenaire et contre d'appel du numéro 3

 

SONE
1 1 X XX
SONE
1 1 X XX
   
SONE
1 1 X  XX
SONE
1 2 X XX

 Dans toutes ces séquences, le surcontre a la même signification, un gros honneur (As ou Roi) second dans la couleur d'intervention du partenaire, mais sans soutien 3ème, avec lequel on fitterait directement.

À quoi cela va-t-il servir, me direz-vous ? Tout simplement à faciliter la vie du partenaire, qui pourra sans crainte entamer dans sa couleur sous un honneur, ou même à trouver un fit 6-2 dans la dite couleur. Bien pratique, en vérité. Bien sûr, cela dénie une belle couleur longue à nommer.

NESO
1 1 X  ?
Ouest
R72
A9864
1054
32
Ouest
V5
984
RDV107
D94
Ouest
V94
AR5
D7632
87
Ouest
A7
D98
V10754
984
Ouest
D5
V1072
A984
1075
2
Surcontre dénierait le fit.
2
Au moins cinq belles cartes.
2
Un cue-bid classique pour montrer une main d'au moins 11 DH.
XX
Pour montrer l'As ou le Roi second.
Passe
1SA montrerait 9-11 H.

 3 - Surcontre après ouverture de barrage et contre d'appel du numéro 2

Cette enchère va être bivalente, je n'aime pas trop les enchères qui peuvent signifier deux choses, mais là, le doute ne sera pas permis, quelles sont ces deux significations possibles ?

  • Soit un gros honneur dans la couleur du barrage, pour l'entame, donc.
  • Soit le désir de punir le camp adverse.

Le doute sera levé par l'enchère suivante, on passera, on soutiendra le barrage (cas du surcontre pour l'entame) ou on contrera punitif (cas du désir de punir le camp adverse).

ESON
3 X ?  
Ouest
7
RV94
AR72
DV83
Ouest
R72
94
DV763
1085
Ouest
R7
V9863
DV54
76
Ouest
D
A732
V965
D732
Ouest
A
R94
V7632
10854
XX
Pour contrer ensuite n'importe quel contrat adverse
XX
Pour l'entame, mais vert contre rouge on soutiendra au palier de 4.
XX
Strictement pour l'entame, ici.
Passe
Aucun intérêt à parler.
Passe
Il faut que l'honneur soit second pour surcontrer.

 Cela fonctionne de la même façon après un barrage au palier de 2 ou au palier de 4.

4 - Surcontre « Drury »

Si vous avez été attentif tout à l'heure, et je n'ai aucun doute là-dessus, vous avez pu remarquer que les séquences :

 

SONE
1 X 2  
SONE
1 X 2  

 Montraient six cartes à Trèfle dans une main de maximum 9 H.
Nous avons vu qu'avec un soutien 3ème, on pouvait surcontrer à partir de 10 H.
Eh bien si l'ouverture a été faite en 3ème ou 4ème, on ne peut plus dire 2 pour faire un Drury, on va remplacer par contre ou surcontre pour montrer un soutien 3ème et plus de 10 DH. Exemples :

 

SONE
- - 1 1
X      
SONE
- - 1 2/2
X      
   
SONE
- - 1/1 X
XX      
SONE
- - 1 2
X      

 Le contre de Sud est un contre d'appel, soit aux autres couleurs, soit « Drury », on lèvera l'ambiguïté plus tard.
Le surcontre, de même, montre soit 10-11 H avec ou sans fit, soit un soutien 3ème et au moins 11 DH.

 Pour davantage de clarté, nous allons faire une petite récap' des enchères après passe et ouverture majeure en 3ème ou 4ème du partenaire :

SONE
- - 1 1
?      
Contre : D'appel sans fit, ou soutien 3ème de 11 DH au moins.
2/2 : Six cartes, 9 H maxi, pas fitté Cœur, bien sûr.
2 : 6-10 DH.
2 : Soutien au moins 4ème sans courte.
2SA : Soutien au moins 4ème avec une courte quelque part.
3/3 : Enchère de rencontre, cinq belles cartes et un soutien 4ème.

 Voilà pourquoi, avec un soutien 3ème et 11 DH on ne peut soutenir directement, il faudrait au moins quatre cartes. Si l'ouvreur est intéressé pour connaitre la couleur de la courte du répondant, comment doit-il procéder ? Il doit relayer à 3, ce qui donnera la suite indiquée ci-dessous :

 

SONE
- - 1/1 Intervention
2SA - 3* -
?      
3 : Courte à Trèfle.
3 : Courte à Carreau.
3 : Courte dans l'autre majeure.

 Seul petit inconvénient : si l'ouvreur cherchait seulement la manche atout Cœur, et que la courte à Pique ne l'intéressait pas franchement, le palier de 3 est dépassé, mais souvent ce genre d'enchère par l'ouvreur montrera des velléités de chelem plutôt que de manche !
L'attitude de l'ouvreur dépendra de la force de sa main, points et distribution...

ESON
- - 1 X
XX 2 ?  
Ouest
DV732
A94
R87
R6
Ouest
RV1094
AD732
8
V4
Ouest
AV963
R8
D7
DV96
Ouest
RDV983
7
AV4
732
Ouest
AD854
RV7
ARV
52
Passe
RAS, attendons des précisions sur la main du répondant.
2
Main faible mais bien distribuée.
Contre
100% punitif après un surcontre du partenaire.
2
Six cartes, main minimum.
3
Veut bien jouer 3SA si le partenaire possède l'arrêt Trèfle.

 Et voilà une occasion supplémentaire d'utiliser (d'user ?) ce si joli petit carton bleu, mais ce n'est pas la
dernière, je ne vais pas vous lâcher de si tôt !

Les courageux, suivez moi.

5 - Surcontre d'une enchère de contrôle

Le paragraphe le plus simple et le plus court de notre sujet du jour.
Seul « écueil » possible, ne pas confondre arrêt et contrôle. Un arrêt c'est une enchère qui montre que l'on ne nous défilera pas un nombre incalculable de levées à S-A, genre D-V-x, un contrôle montre, lui, le Roi, l'As, un singleton ou une chicane dans l'objectif d'un chelem.
Ceci posé, prenons une séquence lambda :

SONE
1 - 2 -
2 - 3 -
4 - 4 X
?      
Passe : Pas de contrôle Carreau.
XX : Contrôle du premier tour, As ou chicane.
4 : Contrôle Cœur et contrôle du second tour à Carreau (singleton ou le Roi).
5 : Contrôle Trèfle sans celui à Cœur et contrôle du second tour à Carreau..

 Donc, comme indiqué plus haut, le surcontre du contre d'une enchère de contrôle montre le contrôle du premier tour dans la couleur, As ou chicane, bien pratique, non ?

6 - Surcontre de l'ouvreur

Ici aussi, l'enchère sera bivalente, soit un soutien 3ème dans la couleur du répondant dans une main non minimum, soit une main de S-A de 3ème zone sans arrêt dans une des couleurs du numéro 4. Exemples :

SONE
1 - 1 X
XX      
SONE
1 - 1 X
XX      
   
SONE
1 - 1 X
XX      
SONE
1 - 1 X
XX      

 Dans tous ces cas de figure, le numéro 4 montre une valeur d'ouverture avec les deux couleurs non nommées 4èmes. Du coup, comment doit réagir l'ouvreur ?

ONES
1 - 1 X
?      
Ouest
DV9
732
AR105
RV6
Ouest
7
R94
AD732
RDV6
Ouest
94
R8
ARD72
AD54
Ouest
D94
V7
ARD5
AR72
Ouest
74
ADV5
RDV4
AV6
1SA
13+ à 14 H, oubliez ces Cœurs microscopiques.
XX
Plus descriptif que 2, qui pourrait gêner la découverte d'un fit 5-3.
XX
On voudrait bien jouer à S-A, mais le problème est à Pique...
2SA
Comme sans intervention.
XX
Avant de soutenir à 4, on montre ainsi une main régulière.

 

SONE
1 - 1 X
XX 1 ?  
Passe : main faible.
1SA : 8-10 H, sans cinq cartes à Cœur.
2 : Soutien dans une main de 6-10 DH.
2 : Canapé dans une main faible, cinq ou six cartes à Carreau, seulement quatre à Cœur.
2 : Cinq cartes, maximum 9 H.
2 : Arrêt Pique sans celui à Carreau.
2SA : 11 H.
3 : Soutien de 11-12 DH.

 En gros, le répondant donne le plein de sa main, sachant que le confort vient du fait que l'ouvreur, quoi qu'il possède, détient au minimum 14 H bien faits. Le répondant pourra donc visualiser la manche dès qu'il possèdera un minimum de 11 H.
Renseigné précisément par la seconde enchère du répondant, l'ouvreur pourra, la plupart du temps,conclure au contrat qui lui paraitra être le plus près des cartes.

7 - Surcontre « SOS »

Non, ce ne sera pas une enchère réservée aux marins ou aux aviateurs !
Simplement, lorsque le camp sera dans un contrat désespéré, un surcontre d'un des deux joueurs demandera de « dégager » ce contrat voué à l'échec avec pour objectif d'en trouver un moins couteux. Un exemple précis :

SONE
1 X - -
?      
Que se passe t'il dans cette séquence d'enchères ? Ouest a contré d'appel, et son partenaire a transformé l'appel en punitif, il a donc au moins cinq beaux atouts, et un peu de jeu. Il est donc limpide que si l'ouvreur possède, genre, une main 3433, le contrat de 1 X risque de se transformer en désastre auprès duquel la Bérézina ne serait qu'un ruisseau bordé de jolis arbres.

 Dans ce cas précis, le surcontre ne va pas être pour jouer ce contrat, mais pour faire parler Nord, lui demander de nommer une couleur.

Un autre exemple :

SONE
1 1 - -
X - - ?
Même style, Nord a passé « Blanche-neige », ce qui signifie qu'il possède les Piques, il attendait un réveil par contre de l'ouvreur, pour transformer l'appel en punitif. Dans ce cas aussi, le surcontre du partenaire de l'intervenant est un « SOS » : « Partenaire, nous sommes dans un mauvais contrat, essayons d'en trouver un autre ».

 Voici comment se sortir d'un mauvais pas :

 
Nord
4
V10732
V9832
D6
 
ESON
1 1 - -
X - - XX
- 2    
 
Sud
AV732
94
D1054
R8
 

 Au contrat d'1 X, c'est la cata ! Nord, au lieu de nommer une de ses deux couleurs rouges au hasard,surcontre pour que son partenaire nomme une nouvelle couleur. De cette façon, le fit est trouvé, au contrat de 2, il n'y aura sans doute pas de contre, l'adversaire jouera probablement le contrat de 3SA...

 Un autre exemple :

 
Nord
V1072
D9854
2
1094
 
SONE
1 X - -
XX - 1 X
1      
 
Sud
R984
7
RV63
AV52
 

 On a été contrés punitif à 1et à 1, Sud essaye de se sortir de ce guêpier en restant, de plus, au palier de 1, le moins mauvais contrat est atteint, aux adversaires de se débrouiller avec les parents de la fille !

8 - Surcontre du contre d'une enchère artificielle

Compliqué ce titre ? Pas tant que ça, voyez la séquence suivante :

     
   
72
94
V1084
RD1076
 
A83
R72
A9
AV983
 
 
SONE
1SA - 2 X
?      

 Le contre d'Est est normal, pour l'entame, mais il est mal tombé, Sud, fort de ses cinq beaux Trèfles, de ses 16 H et connaissant au moins 8 H chez son partenaire qui a fait un Stayman, se doit de surcontrer « punitif », ce qui veut dire qu'il souhaite jouer ce contrat, nonobstant le contre d'Est !

2XX juste fait, cela score plus que la manche !

Cela fonctionne de la même façon après ouverture ou redemande à 2SA et Stayman du répondant.

« Dans le temps », cela fonctionnait aussi après un Texas, et puis l'on s'est rendu compte que cela posait un problème, l'ouvreur, s'il était fitté devant dire 2 ou 2, mais un contrat à la couleur risquait d'être joué de la mauvaise main, un exemple concret :

 
A102
DV985
RV10
74
 
V74
632
85
DV983
 
D63
74
AD963
1052
 
R985
AR10
742
AR6
 
  Le contrat de 4 est inchutable joué par Nord, et infaisable joué par Sud, qui a ouvert d'1SA, 2 Texas Cœur en Nord, contre pour l'entame en Est !

Entame 8 de Carreau, pour la Dame puis l'As, Carreau coupé, Sud devra perdre encore un Pique.

 Pour pallier ce genre de problème, les experts français ont trouvé une solution : le surcontre n'est punitif qu'après un Stayman, après un Texas, l'ouvreur réagit de la façon suivante :

 

SONE
1SA - 2* X
?      
Passe : Pas de soutien Cœur au moins 3ème.
XX : Soutien Cœur au moins 3ème sans arrêt Carreau.
2 : Soutien Cœur avec l'arrêt Carreau.
3 : Maxi, soutien Cœur 4ème sans arrêt Carreau.
3 : Maxi, soutien Cœur 4ème avec arrêt Carreau.

L'objectif, vous l'avez compris, est de faire entamer le contreur, qui n'aura pas toujours une entame sûre, du style AD963 dans notre exemple ci-dessus.

De cette façon, le partenaire jouera le contrat de sa main, même si, parfois, il n'aura pas, lui non plus, d'arrêt dans la couleur.

Cela fonctionne de la même façon après un Texas à 2 pour les Piques, bien sûr.

Jouer le surcontre punitif tout le temps ou seulement après un Stayman, à votre guise, le principal étant, comme d'habitude, d'être en phase avec le partenaire !

Voilà, j'espère que maintenant, le carton bleu servira un peu plus qu'avant, sinon j'aurais bossé pour rien !

 

 Place aux exercices