Téléchargez et imprimez ICI le n° 78 d'Atout Bridge

 Si votre collection n'est pas complète commandez ICI les numéros à télécharger

 

 

Unicolore de l'ouvreur et développements

Première partie, le mois prochain, nous étudierons le traitement d'un unicolore du répondant.
Zone de force, ouverture, redemande, développements, comment traiter un unicolore, qu'il soit mineur ou majeur, quels seront les critères de répétition, avec ou sans saut, traitement à S-A, bref, un tour le plus complet possible du sujet vous est proposé.

1 - Définition d'un unicolore

Cela vous parait peut-être incongru, tant pis. Une main « unicolore » est à la base une main comportant une couleur d'au moins six cartes !

Ce qui veut dire que ces mains :
4333, 4432, 5332 ne sont ni des unicolores ni des bicolores.

Un bicolore commence à partir d'une main 5-4, un tricolore une main 4441 ou 5440.

Cette petite « intro » va servir, je l'espère, à bien asseoir la suite, qui sera un peu plus longue...

 2 - Unicolore mineur de l'ouvreur et développements

 Commençons par parler un peu de quoi ouvrir. Même si vous pensez que vous pouvez aisément sauter ce paragraphe, faites-moi quand même le plaisir d'y jeter un œil, on ne sait jamais...

ONES
?      
Ouest
732
9
AV5
RDV1074
Ouest
AD2
RD6
RDV984
D
Ouest
R10
AV
R94
AV6532
Ouest
7
AR9
ARD7632
A5
Ouest
AD
R8
AD7632
A107
1
Malgré les 11 H, cette main est bien meilleure qu'un 4333 de 12 H !
1
Seulement, pas assez pour 2 FI.
1SA
En assimilant allègrement cette main à un jeu régulier.
2
Forcing de manche, évidemment.
2SA
19 H qui en valent bien 20 (même 21 !).

Certes rien de révolutionnaire dans tout ça, notez que j'ai tendance à assimiler joyeusement les mains unicolores sans singleton ni chicane à des mains de S-A, la précision en points et les développements de ces ouvertures ou redemandes étant les plus précis du système d'enchères !

Sachez bien évaluer votre main dès l'ouverture, un premier mensonge à ce stade ne peut que conduire à d'autres ultérieurs et le plus souvent à un atterrissage dans les décors !

Main de zone 1, 2, ou 3, il est bien évident qu'elles ne subiront pas le même traitement, notamment à l'ouverture !

Étudions maintenant la redemande de l'ouvreur.

Des cas très simples :

SONE
1 - 1 -
?      

2 : cinq ou six cartes, main de première zone.
3 : six cartes et plus, main de seconde zone, non forcing donc.

SONE
1 - 1 -
?      

2 : cinq ou six cartes, main de première zone.
3 : six cartes et plus, main de seconde zone, non forcing, donc.

 Vous vous dites peut-être que j'ai fait une coquille dans la redemande au palier de 2, qui promettrait, bien sûr, six cartes ? Ce serait sans compter sur la notion de bicolore cher. Regardez cette main et le début de séquence :

 

Sud
7
R94
RV72
AD964
SONE
1 - 1 -
?      

 Vous êtes dans l'impossibilité de redemander à 2, qui serait un bicolore cher, de redemander à 1SA en raison du singleton, bref, vous êtes un peu obligé de dire 2, avec « seulement » cinq cartes.
La répétition de la couleur d'ouverture après 1 sur 1 ne promet formellement six cartes que lorsque la réponse a été collée à la couleur d'ouverture. En clair (on se croirait sur Canal +...) :

SONE
1 - 1 -
2      

 

SONE
1 - 1 -
2      

Dans les trois exemples ci-contre, la réponse a été dans la couleur « collée » à celle de l'ouverture, la répétition de la couleur de l'ouvreur promet donc au moins six cartes !

SONE
1 - 1 -
2      

 

 Nous venons de voir les redemandes après réponse à la couleur en « 1 sur 1 », quid des redemandes après enchère à S-A ?

SONE
1 - 1SA -
?      

2 : main de zone 1, pour jouer ce contrat.
2/2/2 : a priori naturel, mais peut cacher une faiblesse en majeure pour jouer à S-A, et donc provenir de trois cartes seulement.
2SA : 15-17 H irrégulier, court à Carreau, raison pour laquelle on n'a pas ouvert d'1SA (avec une courte en majeure, aucune envie de jouer à S-A !).
3 : six cartes et plus, main de seconde zone, orientée pour jouer à la couleur.
3SA : peut-être 6322

Deux précisions que je juge utiles : Après ouverture d'1, la réponse d'1SA montre 8-10 H ultra réguliers.
Du coup, dès que l'ouvreur ne dira pas passe ou 2, on sera dans un processus propositionnel de manche a minima.

SONE
1 - 2SA -
?      

3 : naturel, forcing.
3 : pour s'arrêter là.
3 : force dans la couleur, faiblesse Pique (sinon, 3SA !).
3 : force dans la couleur, faiblesse à Cœur (sinon, 3SA !).
3SA : peut-être 6332

 

ONES
1 - 1SA -
?      
Ouest
7
983
ARD743
AR5
Ouest
AD5
6
RDV984
A65
Ouest
A63
R94
ADV732
6
Ouest
7
RD2
ARD964
A63
Ouest
7
94
ARD9854
AV7
3
Du jeu, mais pas une main de S-A.
2
Trou à Cœur pour les S-A.
2
Il manque un peu de jeu pour en faire plus.
2
Force à Cœur, trou à Pique.
3
Très très nettement orienté à la couleur.

Il n'y a bien sûr pas besoin de posséder quatre cartes en majeure pour la nommer, sachant que le répondant n'en possède lui-même pas quatre, cette enchère ne sert pas à y obtenir un soutien, mais bien pour montrer un trou dans l'autre !

Ces redemandes sont très normales, rien de bouleversant, voyons maintenant que faire lorsque le répondant a fait un double saut à 3SA.

SONE
1 - 3SA -
4      
SONE
1 - 3SA -
4      

Précisons d'abord la force de cette enchère de 3SA : une main 4333 sans majeure 4ème, force de 12+ à 15- H, avec des arrêts partout.
Lorsque l'ouvreur répète sa couleur au palier de 4, ce n'est bien évidemment pas pour jouer ce contrat, cela montre un désir de chelem avec au moins six cartes, logique, non ? Comment devra réagir le répondant ?

ESON
1 - 3SA -
4 - ?  
Ouest
R72
A94
DV6
D1063
Ouest
AV2
D107
A963
R94
Ouest
RV7
AD6
V1054
D83
Ouest
AV7
D109
DV6
A632
Ouest
D107
DV5
AR96
V105
4SA
Pour les jouer, malgré le soutien, la main est mini et régulière.
4
Agrément du chelem à Trèfle, premier contrôle.
4
Agrément du chelem à Trèfle, premier contrôle.
4
Agrément du chelem à Trèfle, sans contrôle rouge.
4SA
Pour les jouer.

En résumé, lorsque le répondant est enthousiaste, il nomme un contrôle, sinon, il se ferme comme une huitre au contrat de 4SA !

Étudions maintenant le cas unique du 2 sur 1 sans saut, 1 - 2.

SONE
1 - 2 -
?      

2 : une enchère très ambiguë.
3 : unicolore de seconde zone avec de très beaux Carreaux.

 

Grrr, mais pourquoi 2 ne montre t'il pas un unicolore de zone 1 ? Eh bien parce que la réponse de 2 étant forcing et auto forcing, parfois on fera la redemande de 2 pas pour y montrer six cartes, mais parce que l'on ne peut faire une autre enchère !

La plupart du temps, on manquera d'un arrêt en majeure pour nommer les S-A, ou encore on aura une main avec un singleton, ou les Carreaux seront de qualité insuffisante pour un saut, malgré la possession des sacrosaintes six cartes.

 

Voyons cela au travers de quelques exemples.

ONES
1 - 2 -
?      
Ouest
72
A943
RDV6
D105
Ouest
A943
RD7
DV1085
V
Ouest
AD72
83
AV94
D62
Ouest
7
R94
ADV743
D94
Ouest
A
RV7
D98743
AD6
2
Ni 2SA avec un petit doubleton Pique, ni 3 qui en promettrait quatre.
2
Et pas 2SA avec un singleton.
2
Même principe que la première main.
2
Ha enfin j'en ai six !
2
Qualité insuffisante pour un saut.

Vous voyez, on peut dire 2 avec une foule de main différentes, on lèvera l'ambiguïté plus tard, le partenaire va reparler, pas de panique.
Notez qu'après un 2 sur 1, la répétition à saut de la couleur d'ouverture y montre une excellente qualité, du style une perdante maximum, RDVXXX, ADVXXX, ARVXXX, etc.

Passons maintenant à la seconde enchère de l'ouvreur après un soutien simple.

SONE
1 - 2 -
?      

2/2/2 : forcing, bien sûr, avec une tenue dans la couleur nommée, pas forcément unicolore.
2SA : 18-19 H réguliers.
3 : barrage, pas propositionnel de manche.

Idem avec les Carreaux, bien sûr. Nommer une force dans une couleur en dénie une dans celle en-dessous.

SONE
1 - 3 -
?      

3 : force à Cœur pour jouer à S-A.
3 : force à Pique pour jouer à S-A.
4 : unicolore proposant le chelem, demande un départ des contrôles.

Ces enchères ne garantissent pas une main unicolore, mais, notamment en ce qui concerne la seconde séquence, soit une recherche de S-A, soit un espoir de chelem, l'ambiguïté sera, ici aussi, levée plus tard.
Bon, on avance plutôt pas mal, mais depuis le début, nous vivons dans un monde idéal, dans lequel l'adversaire n'intervient pas.
Il va falloir essayer de se débrouiller au mieux lorsque ceux-ci se trouveront quelque chose à dire, réduisant notre espace pour dialoguer.

ONES
1 - 1 1
?      

 

Ouest
72
R9
AD7
ARV1054
Ouest
74
R9
AV63
RDV965
Ouest
74
RD6
A7
AV9632
Ouest
AD
74
RV5
ARV1072
Ouest
743
D
ARV
RDV863
X
Soit soutien de trois cartes à Cœur, soit main forte sans arrêt Pique.
2
On parle librement, donc au moins six cartes, zone 1.
X
De soutien, bien meilleur que 2.
3SA
Pour les jouer, tout simplement.
3
Six belles cartes dans une main de zone 2.

Une nouveauté, ici, le « contre de soutien », à quoi cela correspond t'il ? À une main non minimum, qui détient trois cartes dans la majeure répondue. Dans l'exemple du milieu, vous aviez le choix entre dire 2 et contrer « de soutien », cette dernière enchère étant bien meilleure, dans l'objectif de trouver un éventuel fit 5-3 à Cœur.
Si le numéro 4 « barre » au palier de 2 voire plus, il faudra, bien sûr, une main intéressante pour reparler, plus le palier des enchères va s'élever, plus il faudra pouvoir assumer de jouer haut, même si le partenaire ne possède pas une main folichonne !
Finissons maintenant cette première partie sur l'unicolore mineur avec l'ouverture de 3SA et ses développements.
En préambule, que promet cette (rare) ouverture de 3SA ?
Dans le « standard français », sept cartes maitresses dans une mineure et rien à côté.
Je trouve cela restrictif, et notamment, le fait que ne détenir « rien à côté » signifie que lorsque les enchères s'arrêtent là, le contrat, souvent, ne sera pas joué de la bonne main, regardez un exemple tout bête :

 

Ouest
74
98
V5
ARDV743
 
Est
R3
AV63
A9632
108
 

Si Ouest ouvre de 3SA, il va sans doute les jouer, et souvent chuter sur entame Pique, alors que joué par Est, le contrat est « inoxydable ».
Personnellement, je préfère ouvrir d'1 avec la main d'Ouest, en perdant, certes, l'effet barrage, mais au moins, un contrat de manche voire plus sera joué de la main du partenaire, à S-A tout du moins.
En revanche, je vous avoue ne pas avoir de substitut à 3SA avec la main d'Ouest autre que l'ouverture d'1...
J'avoue donc transgresser le standard français, pour moi, l'ouverture de 3SA montre certes une mineure 7ème maitresse, mais avec un arrêt à côté (genre Roi second, Dame troisième, pas un As).

SONE
3SA - ?  

Passe : pour les jouer, vous possédez un peu de jeu.
4 : pour jouer 4 ou 4, suivant la couleur de l'ouvreur.
4 : demande de courte.
4 : naturel, au moins six belles cartes, pour les jouer.
4 : naturel, au moins six belles cartes, pour les jouer.
4SA : nomme ta mineure.
5 : pour les jouer, j'ai détecté ta couleur.
5 : pour les jouer, j'ai détecté ta couleur.

Vous avez repéré ce « 4 demande de courte », nous allons étudier à quoi il sert et aussi comment va répondre l'ouvreur.
Imaginez-vous détenir la main suivante :

Ouest
743
AD7
ARD98
V5
     Et votre partenaire ouvre de 3SA, vous avez brillamment diagnostiqué qu'il possédait sept Trèfles maitres et quelque chose à côté, mais vous avez besoin pour gagner le chelem qu'il possède soit le Roi de Pique, soit une courte dans la couleur, c'est pour ce genre de situation qu'existe le « 4 demande de courte ».

 

SONE
3SA - 4* -
?      
 
4 : courte à Cœur.
4 : courte à Pique.
4SA : pas de courte.
5 : courte à Carreau.
5 : courte à Trèfle. 

La suite des enchères dépendra, bien sûr, si la réponse a satisfait le répondant ou pas, et on jouera soit la manche, soit le chelem, affaire à suivre !

3 - Unicolore majeur de l'ouvreur et développements

Nous allons suivre à peu de choses près le même plan que pour les mineures.
Déjà, parlons brièvement de l'ouverture, notamment de nos fameuses zones 1, 2 et 3.

 

ONES
?      
Ouest
AV10732
R94
7
863
Ouest
72
RD9863
AV7
D9
Ouest
AD63
RDV732
AR
7
Ouest
ADV7632
A
RDV
A6
Ouest
AD
RV10984
AR3
R4
2
Un classique « 2 faible ».
1
Pas la question la plus difficile !
1
Pas d'ouverture de 2 avec une main bicolore
2
Forcing de manche.
2
Six cartes, une vingtaine de points.

La base étant construite, voyons la suite.

SONE
1 - 1 -
?      
 
2 : 12-15 HL, six cartes et plus (idem après réponse 1SA).
3 : 16-18 HL, six cartes et plus (idem après réponse 1SA).

Au bridge, comme dans la vie, il faut savoir faire la part des choses, regardez ces deux mains :

Sud - 1 -
ADV1072
R
9732
R4
 
Sud - 2 -
8
RV9652
ARV7
96
 

Vous ouvrez d'1 avec la main numéro 1, le partenaire répond 1SA ou 2, oubliez ces horribles Carreaux et dîtes 2, bien plus pragmatique.
Vous ouvrez d'1 avec la main numéro 2, le partenaire répond 1, 1SA ou 2, dîtes 2 avec ces quatre belles cartes.

SONE
1 - 1SA -
?      
 
2 : 12-15 HL, six cartes et plus.
3 : 16-18 HL, six cartes et plus.

Avec 19 HL, il faudra soit un peu sous évaluer la main, ouvrir de 1, soit la sur évaluer un peu et ouvrir de 2 :

Sud
D108743
AR9
AD
A6
Sud
AR7
RDV1083
AV9
6
 1, en raison de la couleur très laide.  2, très belle couleur et une courte.

 

Comme toujours, bien évaluer sa main sera la clé du succès futur !
Voyons maintenant comment réagir après les réponses de 2 et 3SA, que l'immense majorité d'entre nous jouent de signification conventionnelle.
2SA : soutien 3ème dans la majeure d'ouverture, 11-12 DH.
3 à saut dans la majeure d'ouverture : 11-12 DH avec au moins quatre atouts.
3SA : soutien au moins 4ème dans la majeure d'ouverture, 13-15 DH, main régulière.
Bien évidemment, l'ouvreur va adapter sa redemande à la zone de force montrée par le répondant, au bridge, on est en permanence en train de faire des calculs (heureusement pas rénaux !).

Il existe de nombreuses versions du 2SA fitté, nous avons choisi de parler de la plus simple, une main optionnelle avec trois atouts.
L'ouvreur aura, bien sûr, plusieurs choix possibles :

SONE
1 - 2SA -
?      
 
3/3 : Naturel, espoir de manche ou de chelem.
3 : quatre cartes, pour trouver un éventuel fit 4-4, forcing.
3 : pour jouer ce contrat.
4/4 : courte dans la couleur, espoir de chelem.
4 : main 5-5 pour jouer 4 ou 4.
4 : arrêt buffet.

Vous pouvez tout à fait continuer à jouer cette enchère de 2SA fittée après une intervention, j'ajouterais un bémol, dans la séquence :

 

SONE
1 2
?
 

 

Si vous jouez 2SA fitté, vous n'aurez plus d'enchère pour montrer une main de 11 H avec arrêt Pique sans soutien Cœur, je conseille donc de jouer cette enchère naturelle, et de contrer d'appel avec 11-12 DH, puis de soutenir ensuite au palier de 3.
Voyons maintenant la redemande de l'ouvreur après « soutien » via l'enchère à double saut de 3SA, 13-15 DH au moins quatre atouts.

ONES
1 - 3SA -
?      
Ouest
A63
RD9852
R7
63
Ouest
7
ADV963
R74
AD7
Ouest
R7
AV10863
AR5
V7
Ouest
6
RV10743
ARD
AV4
Ouest
AR4
ARV763
D9
74
4
Restons en là partenaire.
4
Premier contrôle, espoir de chelem.
4
Premier contrôle, espoir de chelem.
4SA
Avec tous les contrôles, posons le Blackwood.
4
Embêtant, on dépasse la manche, mais cette main le mérite

Comme d'habitude, on nomme les contrôles dans l'ordre des couleurs et on n'oublie pas de prendre ses responsabilités si besoin.
Voyons un nouveau paragraphe, la redemande après soutien.
Il pourra être simple, à saut ou à double saut.

SONE
1 - 2 -
?      
 
Passe : pas d'espoir de manche.
2 : quatre cartes, pour trouver un fit 4-4, donc pas unicolore.
2SA : enchère d'essai.
3/3 : couvrez-vous mes perdantes dans la couleur ?
3 : barrage, pour gêner un réveil éventuel.
4 : stop.

 

Idem avec les Piques, bien sûr, mais la redemande, par l'ouvreur, de 3 montrera quatre cartes, donc pas une main unicolore. En effet, le fit 4-4 rapporte souvent plus que le fit 6-3 !

SONE
1 - 3 -
?      
Ouest
ADV732
AR5
R7
63
Ouest
D98632
4
AR7
AV5
Ouest
V986543
AR7
A
A2
Ouest
D87632
RV
A94
D6
Ouest
AV9863
AR7
AV
94
3SA
Départ en contrôles, pas pour jouer ce contrat avec un fit au moins 9ème !
4
Trop court pour espérer jouer un bon chelem.
4SA
Le Blackwood cinq clés va résoudre nos problèmes.
Passe
Malgré le fit 10ème, la force en points est pauvre.
4
Mon premier contrôle, espoir de chelem.

L'ouvreur passe, conclut, nomme un contrôle ou pose le Blackwood, renseigné très précisément qu'il a été sur la force et le nombre d'atouts de son honorable partenaire.
Après un double saut de soutien, l'ouvreur ne reparlera pas très souvent, cette enchère du répondant montrant certes un bon soutien mais une main limitée en points (10 maximum). Si l'ouvreur estime devoir reparler, il pourra nommer un contrôle s'il ne les possède pas tous, poser le Blackwood dans le cas inverse.

 

SONE
1 - 4 -
?      
4 : mon premier contrôle, espoir de chelem.
4SA : j'en sais assez pour poser le Blackwood.
5 : mon premier contrôle, espoir de chelem.
5 : mon premier contrôle, espoir de chelem (rare car absence de contrôle noir !).
5 : demande une bonne qualité d'atout.

Notons qu'après un « 2 sur 1 » du répondant, comme dans le chapitre « unicolore mineur », un saut de l'ouvreur dans sa majeure d'ouverture montrera une très belle couleur, maximum une perdante, sinon il redemandera au palier de 2, et montrera un éventuel surcroit de force ultérieurement.
Voyons maintenant comment devra réagir l'ouvreur après un « Splinter » du répondant.

Définissons, pour commencer, le cadre d'emploi du « Splinter ».
Un « Splinter », après ouverture majeure, montre une main lourdement fittée (au moins 5ème), avec une courte dans la couleur que l'on va nommer à double saut, et une force de 9 à 11 H.

SONE
1 - ?  
3 : Courte à Pique.
4 : Courte à Trèfle.
4 : Courte à Carreau.
SONE
1 - ?  
4 : Courte à Trèfle.
4 : Courte à Carreau.
4 : Courte à Cœur (!!!!! Attention de ne pas oublier).

 

Certains jouent 4 naturel, je préfère garder la même signification pour tous les changements de couleur à double saut, néanmoins, si le numéro 2 intervient par un contre d'appel ou une couleur, attention, tous les sauts, sauf celui dans la couleur d'intervention, seront fittés et montreront la couleur du saut.

SONE
1 2 ?  
4 : Courte à Trèfle, gros fit Pique.
4 : Gros bicolore Carreau-Pique.
4 : Gros bicolore majeur.

Comment devra réagir l'ouvreur à ce « Splinter » ? En priorité, évaluer si la courte nommée par le partenaire est une bonne ou une mauvaise nouvelle, notamment au niveau des points dans cette courte.

SONE
1 - 4 -
?      
Ouest
AV
RV9864
73
RDV
Ouest
A94
RD8532
AD
A9
Ouest
D2
AD9643
AV3
A9
Ouest
A96
D108743
AD3
DV
Ouest
R7
RD10765
ARD
83
4
Six points en face de la courte, très mauvais.
4SA
Pas de point perdu en face de la courte, excellent !
4
Espérant entendre le contrôle Pique...
4
Dame-Valet de Trèfle ne servent à rien.
4SA
Sans frayeur, le partenaire est court à Trèfle !

Voilà, très logique et cette case s'insère tout naturellement dans le standard francais.
Le mois prochain, je complèterais, comme promis, ce dossier par les unicolores du répondant, il y a encore du pain sur notre planche de bridge...

 Place aux exercices