Simultané du Roy René sur BBO !!!
Le calendrier des tournois

Les prochains tournois : inscrivez vous sur BBO
Mardi 23 février (16 donnes commentées + 2 donnes bonus soir à partir de 20h00)
Jeudi 25 février (16 donnes commentées + 2 donnes bonus soir à partir de de 20h00)

Téléchargez les numéros d'Atout Bridge
logo atoutbridge v2

Complétez votre collection !
Téléchargez les anciens numéro d'atout Bridge !

Cliquez ici

 

 

Téléchargez et imprimez ICI le n° 73 d'Atout Bridge

 Si votre collection n'est pas complète commandez ICI les numéros à télécharger

 

 

Réveils de l'ouvreur

Nous allons ici étudier l'attitude de l'ouvreur en réveil, c'est-à-dire lorsqu'il y a eu, après son ouverture et une intervention du numéro 2 deux « Passe ». Bien évidemment, s'il passe aussi, la séquence s'arrête là ! Ceci étant, ce n'est pas une raison pour réveiller à tort et à travers, nous allons voir les critères, quand et comment réveiller, contre, nouvelle couleur sans saut, avec saut, économique, chère, répétition de sa propre couleur, simple ou à saut, réveil à S-A, bref, nous avons du pain sur la planche comme l'on dit très vulgairement !

1 - Introduction

Comme précisé plus haut, un 3ème « Passe » de l'ouvreur, et c'est au partenaire d'entamer ! Alors, il est vrai que l'on va être assez enclin à réveiller, de façon à essayer de pousser l'adversaire un peu plus haut, voire de trouver un contrat gagnant dans notre camp...
Zone de points, répartition, qualité des couleurs, tous ces paramètres auxquels vous êtes bien habitués vont être prépondérants dans notre choix de réveiller, ou pas, et comment.

 

SONE
1 1 - -
?      
Sud - 1
R7
AV63
DV94
D72
Sud - 2
AV73
6
RD963
D105
Sud - 3
V7
RD6
AD72
AD94
Sud - 4
DV107
R94
AV765
R
 

 Quatre mains différentes pour une seule et même situation, faut-il réveiller, et si oui, comment ? Étape par étape, nous allons tenter de répondre aux éventuelles questions que vous vous posez, suivant la force, la distribution de la main, et le contexte.
Un avant gout, bande d'impatients ? D'accord, ma bonté me perdra :

Passe.
Contre.
1SA.
1.

Vous avez 4 sur 4 ? Bravo, rendez-vous le mois prochain, non je plaisante, développons le sujet ensemble, ça me fera plaisir.

2 - Réveil par contre ou surcontre
Bien évidemment, ces deux enchères auront une signification totalement différente l'une de l'autre.

- A- Commençons par le surcontre, une séquence du genre :

SONE
1 X - -

 

Est serait-il devenu fou ? Mais non, simplement, il transforme le contre d'appel de son partenaire en punitif, car il possède de beaux et longs Carreaux ! Alors faut-il se résigner à la chute, ou chercher autre chose ?

Est désire donc jouer 1 X, avec quel genre de main allons-nous essayer de nous dégager de ce contrat qui parait voué à l'échec ? Attention de ne pas tomber de Charybde en Scylla, le partenaire a passé sur le contre, il n'a pas grand-chose, mais peut posséder une couleur correcte et assez longue.
Le surcontre va donc servir à le faire parler, en nommant une couleur, dans laquelle on espèrera ne pas être contré de nouveau.

ONES
1 X - -
?      
Ouest
R9
D7
AV863
D1072
Ouest
AV72
R963
V72
A7
Ouest
7
A4
R8653
AV1094
Ouest
DV103
7
D964
AR103
Ouest
A743
RV5
A863
V2
Passe
La mort dans l'âme, pas sûr qu'on soit mieux à Trèfle.
Surcontre
Pour essayer de jouer 1 ou 1.
2
Ce sera sans doute mieux qu'1 !
1
Main irrégulière sans Cœur.
Surcontre
Est possède peut-être cinq cartes à Cœur.

Vous voyez un peu le principe, avec rien à espérer de mieux, on passe, avec une main assez régulière, on surcontre, avec un bicolore, on le nomme, en gros, on fait ce qu'on peut avec ce que l'on a !

Le « chapitre » sur le surcontre étant clos, passons au contre, qui va nous prendre beaucoup plus de temps !

- B - Le contre.

Il sera toujours d'appel, bien sûr, si vous possédiez la couleur de l'intervenant, vos atouts seraient mal situés, devant lui.
Attention à un paramètre important, plus l'intervention se fera à un palier élevé, plus la main de l'ouvreur devra être « agréable » en force et en distribution, c'est logique. Un exemple ? Yaka !

 

 
Sud
32
AV1094
AD5
DV10
SONE
1 1 - -
?      
SONE
1 2 - -
?      
SONE
1 3 - -
?      

 Réveiller par contre sur 1 est évident, on ne va pas s'enrichir beaucoup en laissant jouer, réveiller sur 2 est très tendu, réveiller sur 3 est suicidaire !

Vous voyez, tout dépendra de la hauteur à laquelle vous avez été propulsé.
Un critère important, plus vous êtes court dans la couleur d'intervention, plus le réveil sera obligatoire, car il y aura, en ce cas, de bonnes chances que votre partenaire y soit long, et donc attende un réveil par contre pour transformer en punitif, on appelle ça dans le métier un passe « Blanche-neige ».

 

 
Nord
DV1092
94
A87
R96
SONE
1 1 ?  
Nord passe, bien sûr, et attend avec délectation un réveil de votre part par « contre » !

Attention aussi à ne pas réveiller par contre avec des mains trop excentrées, faites plutôt pour jouer en attaque qu'en défense. Exemple :

 
Sud
7
R4
ADV732
RV94
 
SONE
1 1 - -
?      

 

D'accord, vous êtes court à Pique, mais si vous contrez et que votre partenaire répond 2, vous serez obligé de dire 3, générant une situation non sans danger.

J'ajouterais donc que pour réveiller par contre lorsque vous êtes court dans la couleur d'intervention, il faut supporter une réponse de votre partenaire dans les autres couleurs, donc y posséder au moins trois cartes.

ONES
1 1 - -
?      
Ouest
A743
8
RD9
DV1063
Ouest
RD107
63
8
ADV743
Ouest
72
94
RV7
ARD943
Ouest
A72
943
AR7
ARV5
Ouest
RV94
-
AR63
AV754
Contre
Quasi idéal en répartition.
1
On réveille par contre, on entend 2, on fait quoi ?
2
Plus sain qu'un réveil par contre avec cette belle couleur.
Contre
Ne pouvant dire 1SA, peut cacher 18-19 H réguliers sans arrêt.
Contre
Peut-être pour réaliser le rêve de sa vie...

 En résumé, comme pour tous les contres d'appel, il faut pouvoir supporter n'importe quelle réponse du partenaire, sans stresser, ou alors avoir une 3ème enchère facile à disposition.
Lorsque vous appliquerez, dans vos enchères, un mélange d'agressivité et de « raison », vous serez tout près de la vérité, ce que j'aime bien appeler « prendre des risques raisonnables ».
Dites vous bien aussi que lorsque votre partenaire a passé, il ne possède pas toujours un passe « Blanche-neige », il peut aussi avoir une main trop faible pour parler, voire la couleur de l'intervenant, mais de qualité assez insuffisante pour espérer punir celui-ci.

NESO
1 1 ?  
Sud
V964
V72
R83
954
Sud
R84
107632
D63
V7
Sud
72
964
RDV732
85
Sud
V94
RD72
974
543
   Passe, pas
assez de jeu pour dire 1 librement.
 Passe, pas de jeu, des Cœurs laids, rien à dire.  Passe, 2
montrerait 11 H et plus !
 Passe, 1SA montrerait 8-10 H.

Cas particulier du réveil par contre après intervention à 1SA :

SONE
 1 1SA - -
?      

Ne nions pas que la situation est particulière, les deux joueurs Nord-Est possèdent à eux deux maximum 12 H. Sud ne doit-il, alors, pas réveiller ? Que si, mais on va accorder au réveil par « contre » la signification suivante : 4-3 en majeure (4-4 serait encore mieux !), et courte dans la mineure non ouverte, avec une belle main, bien sûr.
De cette façon, le partenaire, s'il ne peut « tenir » le contre, c'est-à-dire transformer en punitif, en passant, pourra nommer une majeure, voire soutenir dans la mineure ouverte.

ONES
 1 1SA - -
?      

 

Ouest
A7
R82
ADV7
A963
Ouest
7
AR74
RDV1065
V10
Ouest
AV7
R983
AV732
9
Ouest
RD6
AV32
AD964
7
Ouest
AV1063
7
RV10943
A
Passe
Autant essayer de battre le contrat que de chuter nous-même !
2
Tant pis pour la majeure, notre couleur est jouable en face d'une courte.
Passe
Certes, la répartition est ok pour contrer, mais la main est trop faible.
Contre
Main de 2ème ou 3ème zone, courte à Trèfle, au moins 4-3 en majeure.
2
Sans peur avec cette distribution  exceptionnelle.

Vous voyez le principe je pense, il y a un paramètre qu'il ne faut pas oublier, c'est que le partenaire a passé sur 1SA, avec au moins 8 H il aurait contré punitif, alors soyons offensif, mais prudent, rappelez-vous ma maxime (devise, pas Le Forestier !).

3 - Réveil par... Passe !

Parfois, la mort dans l'âme, vous serez contraint de passer, au bridge, comme dans la vie, lorsque l'on n'a rien d'intéressant à dire, bah on se tait, du moins on devrait...
Qu'est ce qui va faire que la main que nous avons ouverte soit impropre à un réveil ?
Sa force, bien sûr, son absence de distribution (la fameuse courte dans la couleur d'intervention), une longue inattendue dans cette fameuse couleur d'intervention, un bicolore, mais avec lequel on serait obligé de parler au palier de 2, ce qui forcerait le partenaire s'il préfère notre première couleur à soutenir au palier de 3.
N'oubliez pas, lorsque le partenaire a passé sur l'intervention, il peut être très faible (enfin, son jeu !).

SONE
1 1 - -
?      

 
Passe : rien à dire d'intéressant.
1SA : 18-19 H réguliers, avec arrêt(s) Pique.
2 : six cartes, main sympathique.
2 : bicolore cher impropre à un réveil par contre (absence de Cœurs).
2 : bicolore cher impropre à un réveil par contre (résidu à Pique).

 Quelques exemples pour bien fixer les choses :

ONES
 1 1 - -
?      

 

Ouest
AV72
R983
RD72
6
Ouest
V94
RD7
AD72
D93
Ouest
6
AV7
D108743
RD6
Ouest
5
A72
RV943
RV52
Ouest
54
AV72
AR94
D72
Passe
Votre partenaire n'a pas quatre Piques et un peu de jeu...
Passe
1SA montrerait 18-19 H, vous en êtes loin.
Passe
Couleur trop laide pour être répétée.
Passe
La qualité des mineures est plus que douteuse.
Passe
Rien à gagner à réveiller, sans Piques.

Comme disait mon regretté papa, « Passe, c'est une enchère », il n'est jamais facile de se résigner à laisser tomber le combat, mais lorsqu'une ou plusieurs réponses de votre partenaire, si vous réveillez, risquent de vous gêner, eh bien passez, et peaufinez le jeu de la carte en défense !

Voyons maintenant les réveils possibles (nombreux) à S-A.


4 - Réveil à S-A

On pourra réveiller par 1, 2, 3, voire 4SA ! Quand, et pourquoi, c'est ce que nous allons voir de suite, étape par étape.

* Réveil par 1SA.

SONE
1 1 - -
1SA      

Comme nous l'avons déjà vu, cette enchère montrera 18-19 H réguliers, il sera inutile et dangereux, avec 12-14 H réguliers de réveiller par 1SA, le partenaire peut être très faible (pas de blague douteuse avec cette phrase...).
Quid des mains 15-17 ? Eh bien, on sera assez embêté, surtout avec trois ou quatre cartes à Pique, c'est pour une de ces raisons que j'ai tendance à ouvrir, de plus en plus, les mains régulières de 15-17 H avec une majeure 5ème de 1SA, ce qui règle nombre de problèmes.

Enfin, l'arrêt Pique est-il « absolument » nécessaire ? Au risque de vous choquer, je dirais non, regardez ça :

 
Sud
V94
ARD72
A65
A4
Vous ouvrez d'1, 1 à votre gauche suivi de deux « Passe ».
Il me parait sain, et bien joué, de réveiller par 1SA ! En effet, même si l'adversaire vous défile six levées de Pique à l'entame, vous pouvez fort bien faire le reste.
Que faire, ensuite, si vous réveillez par contre et entendez 2 ? Vous serez bien em....é, alors du pragmatisme, que diable. 


 

Votre partenaire, avec de quoi jouer la manche (au moins 7 H), pourra toujours vérifier, via un cue-bid, si vous posséder « vraiment » l'arrêt Pique, après tout.

* Réveil par 2SA.

On a bien compris, je pense, que le réveil à 1SA montrait 18-19 H réguliers, alors pourquoi parler d'un réveil à 2SA ? Tout simplement parce que, parfois, l'adversaire va vous planter un 2 faible, par exemple, et donc vous forcer à parler au palier de 2, que va alors montrer l'enchère de 2SA ? Tout simplement pareil que le réveil par 1SA, 18-19 H réguliers, mais là l'arrêt dans la couleur d'intervention sera obligatoire.

SONE
1 2 - -
?      

Bien sûr, il n'est pas sans risque de dire 2SA avec 18-19 H réguliers sans longue, mais c'est obligatoire, lorsque Nord a passé sur 2, il peut avoir un peu de jeu sans beaucoup de Cœurs, par exemple.
Certains jouent cette enchère de 2SA pour montrer six Carreaux et quatre Trèfles, je trouve ça inutile, dans ce cas, on peut dire 3 !

ONES
1 2 - -
?      

 

Ouest
DV9
R7
A52
ARV85
Ouest
72
AD8
RV5
ARD7
Ouest
72
D9
AR105
ARD72
Ouest
R7
D8
A5
AR98763
Ouest
D83
72
AR5
ARD54
2SA
18-19 H, arrêt(s) Pique.
Contre
Surtout pas 2SA, évidemment.
Passe
Bien gênant avec 18 H, mais que dire, 3 ? Non sans danger...
3SA
Un pari à base d'une longue à Trèfle, amusant, non ?
2SA
Arrêt Pique fragile, mais on ne peut contrer avec deux Cœurs.

* Réveil par 3SA.

Nous avons un peu empiété sur le sujet avec une de ces cinq mains, mais là nous avons fait un saut. Dans ce paragraphe, je vous parle de l'enchère de 3SA sans saut, lorsque le numéro 2 a fait un barrage au palier de 3. Sans surprise, l'enchère de 3SA pourra montrer des mains régulières de 18-19 H, mais aussi des mains un peu exotiques, avec l'arrêt dans la couleur d'intervention, bien sûr, le peu de place laissé dans les enchères, et l'attrait du contrat de 3SA (seulement neuf levées) autorisant à prendre quelques libertés.

 

 
Sud
R7
V4
ARD632
A76
Vous avez, à juste titre, ouvert cette belle main d'1, et vous entendez 3 à votre gauche, suivi de deux « Passe ».

Que voulez-vous dire d'autre que 3SA ? Certes, ce n'est pas sans risque, mais vous prenez votre seule et unique chance de jouer ce contrat, qui est le plus près des cartes, vous chuterez peut-être de 3 ou 4 (entame Cœur, retour Pique, par exemple), mais c'est obligatoire de dire 3SA, parfois, il y a de la casse...



* Réveil par 4SA.

Rassurez-vous, ce ne sera pas pour les jouer, mais pour montrer une main particulière.
Imaginez ce début de séquence :

SONE
1 4 - -
?      

Et vous possédez une des deux mains suivantes :

Sud - 1
7
A9
RDV107
RDV94
Sud - 2
R7
8
ADV1076
RD105

 Avec la main -1-, vous réveillez par 5, montrant cinq cartes dans la couleur, donc au moins cinq à Carreau, avec la main -2-, vous réveillez par 4SA, montrant seulement quatre cartes à Trèfle, mais au moins six à Carreau. Cette façon de procéder permet de trouver le meilleur fit.
Évidemment, il faut faire attention à la vulnérabilité, et posséder des couleurs solides, ça coule de source.
Ce 4SA inusuel est assez rare d'utilisation, mais bien pratique lorsque la situation se présente.

5 - Répétition de sa couleur d'ouverture

Deux cas de figure ici, sans saut ou avec saut.
Il est évident que la différence se fera suivant le nombre de cartes dans la couleur, leur qualité, et la force de la main, pourquoi aller chuter au palier de 3 alors que l'on pourrait jouer au palier de 2 ?
Parfois, répéter sa couleur d'ouverture nous emmènera au palier de 3, si l'intervenant a fait un « deux sur un » avec une couleur plus chère que la notre, il faudra, là aussi, beaucoup de circonspection.

ONES
1 2 - -
?      
Ouest
7
RV104
ADV732
A4
Ouest
A3
54
DV7542
RD6
Ouest
R7
D94
ARV1063
AV
Ouest
A72
4
RDV1083
R94
Ouest
R83
54
ADV72
A54
Contre
Mieux que 3, soit pour jouer 2 X, soit pour les Cœurs.
Passe
Pas assez de jeu, Carreaux laids, l'enchère de 3 serait
exagérée.
2SA
Bien plus malin que 3, pour jouer une manche éventuelle.
3
Ne promet pas une montagne, mais ne veut pas laisser jouer 2.
Passe
Il faut six cartes pour 3, et contrer avec doubleton Cœur, beurk.

Je me répète, mais être offensif sans être fou furieux, si on contre, pouvoir supporter et notre partenaire (sic) et sa réponse. Notez que dans la première main d'Ouest, si le partenaire dit 3, vous auriez pu revenir à 3, ce qui, si vous aviez possédé les Trèfles, n'aurait pas été possible (obligé de revenir à 4 sur 3...).

Cas particulier de répétition de sa couleur d'ouverture à saut.
Sachant que l'on « brûle » un palier, cette enchère devra être très précise, sept cartes superbes (parfois huit...), et une très petite possibilité que le contrat chute. Parfois, cela pourrait être aussi un bon barrage contre l'intervenant !

SONE
1 1 - -
?      

 

X : d'appel avec une foule de mains possibles.
1 : naturel, main irrégulière.
1SA : 18-19 H réguliers.
2 : six cartes au moins, force variable.
2 : naturel, bicolore cher avec une main irrégulière.
2 : n'existe pas !
2 : gros bicolore au moins 5-5.
2SA : on peut accorder la signification suivante : six Trèfles et cinq Carreaux, dans une main de 1ère zone, mais bon...
3 : sept cartes au moins, je pense les gagner, peut-être avec une « bricole » en face.

Avec quatre Piques dans une main régulière, on dit contre ou 1SA.
Regardez cette main :

 
Sud
72
A9
R4
ARV10853
Vous ouvrez d'1, bien sûr, 1 à votre gauche, puis deux « Passe », que faire ? Si vous réveillez scolairement à 2, votre adversaire de gauche pourrait contrer d'appel, permettant à son camp de trouver une partielle quelque part. En réveillant par 3, vous lui mettez beaucoup plus le couteau sous la gorge !

Répéter votre couleur montrera une main unicolore, avec une main bicolore qui mérite de reparler, vous nommez votre secondaire, sauf si en le faisant, ce serait un bicolore cher, et que vous n'en avez pas les moyens.

ONES
1 1 - -
?      

 

Ouest
RV94
7
A3
RD9632
Ouest
R7
8
DV72
AR9643
Ouest
AR72
83
RD9
AD74
Ouest
7
AD3
R9
RDV9854
Ouest
10743
AD
8
ADV1083
1
Main irrégulière
2
2 serait un bicolore cher.
Contre
Dire 1 montrerait une main irrégulière.
3
Sept cartes, barre bien les carreaux et les Piques !
2
Oubliez ces vilains Piques.

Que vaut ma main dans le contexte, dois-je reparler ou pas, n'y a-t-il pas de risque que l'adversaire retrouve un contrat en reparlant, faire fonctionner votre jugement pour réveiller, ou pas !

6 - Nommer une nouvelle couleur

Nous en avons, par force, déjà un peu parlé dans les paragraphes précédents, mais reprenons le sujet plus précisément.

Cela pourra se faire sans « grimper » d'un palier, exemples :

SONE
1 1 - -
1      
SONE
1 1 - -
1      
SONE
1 1 - -
1      

Il n'y aura pas besoin d'une force colossale de la main, simplement, qu'elle soit assez irrégulière, attention de ne pas permettre à l'adversaire de trouver un contrat avantageux pour son camp.
Bien sûr, ce n'est jamais très drôle de laisser jouer l'adversaire au palier de 1, mais parfois, ce sera la seule option.
Vous avez ouvert d'1 cette main :

 
Sud
R7
D8
V1072
ARV94
Ouest dit 1, passe, passe, réveiller pourrait permettre à l'adversaire de trouver un contrat intéressant en majeure, alors qu'il était peut-être en train de chuter 1 !

En général, lorsque l'on possède la couleur de l'adversaire, on passe, sauf si la force de la main nous ferait craindre d'empailler une manche.
N'oublions pas que lorsque le partenaire a passé, il peut certes posséder la couleur de l'adversaire et du jeu, mais il peut aussi posséder une main blanche, ou presque. Peser le pour et le contre de telle ou telle action fera de vous un bridgeur redouté.

ONES
1 2 - -
?      
Ouest
AV72
8
RDV94
AD5
Ouest
AD94
R83
AD1074
5
Ouest
9
8732
RDV1074
AR
Ouest
7
R8
ARD9643
RD10
Ouest
R94
D7
D108632
AV
2
Surtout pas contre, on va entendre 2 !
Contre
Peut-être pour les jouer, ou autre, affaire à suivre..
2
Ha j'avais quatre Cœurs, je ne les ai pas vus !
3
Sept belles cartes, orienté vers 3SA, peut-être..
Passe
Force et couleur trop faibles pour reparler.

Toujours la même chanson, plus le palier du réveil sera haut, plus il faudra être circonspect quant à l'intérêt ou le danger de réveiller.
Une belle main en face d'une main nulle ne conduit pas à grand-chose...

Bicolore économique, bicolore cher, bicolore à saut, vous connaissez bien ces notions, en enchères à deux, ici, nous sommes en enchères à deux, peut-être bientôt trois ou quatre, affaire à suivre.
Bien évidemment, pour faire un bicolore économique, on n'aura pas besoin d'une force particulière, pour faire un bicolore cher ou à saut, si.
Le bicolore cher, comme en enchères à deux, montrera plus de cartes dans la couleur d'ouverture que celle de redemande, et une main de zone 2 ou 3.
Le bicolore à saut, sans être forcing, car limité par l'ouverture au palier de 1, montrera une très belle main de 3ème zone, qui ne nécessite que peu de choses en face pour jouer la manche. Le répondant devra alors regarder attentivement sa main, notamment ses points dans les couleurs du partenaire.

SONE
1 1 - -
2      

 
Main très forte, irrégulière, 5-5 ou au moins 6-4, n'a besoin que d'une « bricole » en face pour gagner la manche.

Le genre de main que l'on n'a pas ouvert de 2 car un peu trop faible, ou peut-être aussi trop bicolore pour cette ouverture qui, si elle a le mérite d'imposer la manche, a aussi le défaut de placer d'emblée le palier des enchères assez haut. Petite digression, comment devra faire le répondant ?

a distribution. On parle ici, à la fois, de la 3ème ET de la 4ème couleur forcing.

ESON
1 1 - -
2 - ?  
Ouest
10742
D932
94
D72
Ouest
D943
872
R6
10874
Ouest
D72
943
7
DV10984
Ouest
83
RV1094
V5
R74
Ouest
1072
RV54
1063
V96
Passe
4 H dans des couleurs qui ne servent sans doute à rien.
4
Avec ces deux honneurs « bijoux » à Carreau et à Pique.
3
Fiche moi la paix avec tes couleurs, et passe sur 3 !
3SA
Nous avons les points de la manche, mais pas de fit
2SA
Un petit peu de jeu, pas assez pour imposer la manche.

Un petit rappel au passage, après un bicolore à saut, il n'y a pas de 2SA modérateur, si vous êtes fitté dans la mineure, vous la nommez, mais attention, ce n'est pas forcing, on vous force à parler, ce n'est pas une
enchère libre !

Voilà, je vais vous laisser tranquille pour aujourd'hui, j'espère que ce tour d'horizon vous aura fait du bien, avec, toujours pareil, bien évaluer sa main, apprécier la distribution, la force, et l'emplacement des honneurs.

Comme bouquet final, je vous propose de parler un tout petit peu du réveil après avoir ouvert d'1SA, dans 95% des cas, vous passerez, mais dans les 5% autres ?

Après intervention au palier de 2, le contre sera d'appel, avec doubleton dans la couleur d'intervention, et une main maximum, bien sûr.
2SA montrera un 5-4 mineur après intervention majeure, logique, on ne va pas redire « j'ai 15-17 H » !
Après intervention au palier de 3 ou 4, le contre sera punitif.

 

Place aux exercices