Téléchargez et imprimez ICI le n° 74 d'Atout Bridge

 Si votre collection n'est pas complète commandez ICI les numéros à télécharger

 

 

Soutiens majeurs modernes

Pourquoi « modernes » ? Tout simplement, après avoir étudié les multiples systèmes de soutien en majeure de par le monde (du bridge !), je vais vous proposer aujourd'hui un « melting pot » de ce que j'ai observé qui, je l'espère, alliera simplicité et efficacité, sans bouleverser vous habitudes et vos convictions.
Notre étude du jour va porter sur les soutiens directs, indirects, différés, et une petite partie sur le Blackwood.
Zone de points, nombre d'atouts, ambitions de l'un ou l'autre joueur seront des critères vitaux pour la détection du bon contrat, suivez-moi, si vous voulez bien, dans notre approche.

1 - Soutiens directs

SONE
vert vert
1 - ?  
2 : trois cartes, 7-10 DH.
3 : quatre cartes, 8-10 DH.
4 : cinq cartes, 8-10 DH.
   

En gros, plus on possède d'atouts, plus on place la barre haut dès le premier tour. Néanmoins, et comme je le répète inlassablement dans chaque cours (vous ne m'aurez pas à l'usure !), il faut faire attention à la vulnérabilité, barrer ne veut pas dire mettre son camp en danger de lourde chute.
Un autre conseil, au passage : lorsque vous êtes décidé à aller à tel ou tel palier d'enchères, allez-y de suite, vous mettez la pression immédiate sur l'adversaire !
Vous aurez donc noté que les soutiens à simple ou double saut sont des « barrages », a fortiori lorsque l'on possède les Cœurs, au bridge quand on a les Piques, on est les rois du monde !
Nous verrons dans le paragraphe 2 que faire avec un soutien plus fort en points DH.

ESON
vert rouge vert rouge
1 - ?  

 

Ouest
RD94
7642
108543
7
Ouest
D63
R943
A72
V63
Ouest
AV1073
R984
63
72
Ouest
RD754
983
82
1094
Ouest
V83
A972
V74
963
3
quatre cartes,8-10 DH.
2
Suffisant malgré les 10 H, la distribution est très plate.
4
Même si le partenaire possède une main mini, on peut les faire.
4
Non vulnérable, 3 vulnérable, comme si on en avait quatre.
1SA !
Nous verrons plus loin pourquoi...

Petite précision utile, si le numéro 2 est intervenu, cela ne change rien à votre enchère.

 Après avoir donné votre soutien au palier de 3 ou 4, barrage, l'ouvreur aura rarement de quoi jouer plus que la manche, sauf s'il possède une main forte ou (et) bien distribuée.
Après un soutien au palier de deux, l'ouvreur aura parfois une main avec laquelle il aura un espoir de manche sans certitude, il fera alors une « enchère d'essai ». Voyons cela en détail.

SONE
vert rouge vert rouge
1 - 2 -
?      
2/3/3 : espoir de manche, besoin d'une aide dans la couleur nommée.
2SA : enchère d'essai généralisée, le plus souvent avec une main 5332 ou 6322.
3 : barrage, le répondant n'a pas le droit d'en remettre une couche !
   

 Le besoin d'aide dans la couleur nommée correspond à une demande, pour le répondant, de couvrir un peu les perdantes de l'ouvreur dans une couleur, exemple :

 

Sud
AR972
63
A854
AV
SONE
vert vert vert vert
1 - 2 -
3      
L'enchère de 3 demande à Nord s'il peut aider l'ouvreur dans cette couleur par la présence d'honneur(s) ou de courte.

Hormis l'aide dans la couleur demandée, il faudra, bien sûr, que le répondant ne possède pas une main trop faible en points.
Reparlons, justement, de la réponse d'1SA avec le soutien 3ème de la page précédente !
Je conseille fortement, avec une main de 6 H, voire de 7 H distribuée 4333, de ne pas soutenir, mais de passer par 1SA. Dans quel but ? Pour que l'ouvreur ne s'emballe pas et ne conclut pas directement à la manche qui gagnera rarement, dire 1SA puis donner une préférence est moins encourageant qu'un soutien direct !

 

SONE
rouge vert rouge vert
1 - 3 -
?      
3SA : demande de départ en contrôle.
4/4/4 : contrôle, objectif le chelem.
4 : conclusion, interdiction au répondant de reparler.
4SA : Blackwood (rare).
   
SONE
rouge rouge rouge rouge
1 - 4 -
?      
4/5/5 : contrôle, objectif le chelem.
4SA : Blackwood.
   

 

 

 

 

 

 

 Deux écoles pour les contrôles, ceux qui considèrent que nommer un contrôle dénie celui d'une couleur inférieure, et ceux qui considèrent que non car ils souhaitent en priorité connaitre celui de la couleur au-dessus de celle qu'ils nomment, je suis de la première école, à vous de choisir...

Notez qu'après un soutien au palier de 3, l'enchère de 3SA n'est pas une proposition de manche à S-A (le camp possède au moins neuf atouts !), mais une demande de départ en contrôles. En effet, si l'ouvreur veut connaitre un éventuel contrôle Trèfle chez son partenaire, celui-ci pourra le nommer au palier de 4, ce qui est très économique !

2 - Soutiens indirects

Rien que de très simple, ne vous affolez pas. Nous venons de voir la panoplie des soutiens directs, vous avez pu vous rendre compte que des mains du répondant avec certaines zones de points n'ont pas encore été mentionnées, ça tombe bien, c'est justement l'objet de ce paragraphe !

 

SONE
vert vert
1/1 - ?  
2SA : 13-15 DH, au moins trois atouts, pas de belle couleur 5ème annexe.
3 : trois atouts, 11-12 DH.
3 : quatre atouts, 11-12 DH.
   

Quelques précisions pas forcément inutiles :

L'enchère de 2SA montre une main assez plate, forcing de manche, sans belle couleur annexe au moins cinquième, qui serait prioritaire à annoncer.
Les enchères de 3 et 3 montrent toutes deux la même zone de points, mais 3 montre un atout de plus, qui peut s'avérer être la clé de la réussite du contrat, pour un jeu de coupe, voire de supporter un mauvais partage des atouts.

ESON
rouge rouge rouge rouge
1 - ?  
Ouest
RV72
A963
D7
R94
Ouest
A63
ARV94
V107
63
Ouest
AV72
RD94
63
1072
Ouest
A54
D1072
A732
94
Ouest
A74
A3
DV964
D32
2SA
Forcing de manche, sans belle couleur à nommer.
2
Les Cœurs sont peut-être la clé d'un chelem.
3
Quatre cartes à Pique, 11-12 DH.
3
Trois cartes à Pique,11-12 DH.
2SA
Les Carreaux ne sont pas assez beaux pour être nommés.

 Cette précision des enchères du répondant va conduire à ce que l'ouvreur saura de suite vers quel type de contrat se diriger selon sa propre main, partielle (sauf après 2SA), manche ou chelem.
Notons qu'après la réponse de 3, l'ouvreur, avec une main 5332 pourra proposer le contrat de 3SA.
Il pourra aussi conclure, voire enclencher un processus de contrôles, ou de Blackwood si tous les feux sont au vert. Allez, c'est mon jour de bonté, je vous donne mes propres développements après l'enchère de 2SA :

SONE
vert vert vert vert
1 - 2SA -
?      
3* : relais pour en savoir davantage sur la main du répondant.
3 : courte à Carreau.
3 : intéressé par le chelem, sans courte.
3 : courte à Pique.
4 : courte à Trèfle.
4 : conclusion impérative.
   

 

 

 

 

Il parait intéressant pour l'ouvreur de nommer une courte, si le répondant ne possède pas trop de points perdus dans cette couleur, le chelem est peut-être au rendez-vous.
Certaine paires préfèrent montrer, au lieu d'une courte, une seconde couleur. Je préfère la courte, nommer une seconde couleur fait un peu trop « raconter sa vie » aux adversaires, mais chacun ses gouts !

Bon, ça c'est fait ! Voyons désormais comment le répondant va se manifester après le relais à 3* (en principe, un ou une prof' de bridge met une * lorsqu'une enchère est artificielle).

SONE
rouge vert rouge vert
1/1 - 2SA -
3*
- ?  
3 : main minimum, trois atouts.
3 : main minimum, quatre atouts.
3 : main maximum, trois atouts.
3SA : main maximum, quatre atouts.
   

 

 

 

 Si vous avez peur de ne pas vous en rappeler, un petit « tuyau » : plus ça monte, plus c'est intéressant ! Je suis un grand fan des réponses par palier, je trouve ça plus facile à mémoriser...

Après cette seconde enchère du répondant, l'ouvreur devrait en savoir largement assez, conclure, partir en contrôles, poser le Blackwood seront ses trois possibilités.

Parlons maintenant de cette enchère assez rare mais amusante, le « Splinter ».
Établissons en premier lieu les possibilités :

 

SONE
rouge vert rouge vert
1
- ?  
3 : courte à Pique, au moins cinq cartes à Cœur.
4 : courte à Trèfle, au moins cinq cartes à Cœur.
4 : courte à Carreau, au moins cinq cartes à Cœur.
   

 

 

SONE
rouge vert rouge vert
1
- ?  
4 : courte à Trèfle, au moins cinq cartes à Pique.
4 : courte à Carreau, au moins cinq cartes à Pique.
4 : courte à Cœur, au moins cinq cartes à Pique.
 

 

 

 

 

 

 Certains tolèrent le « Splinter » avec seulement quatre atouts, pas moi, au bridge il faut de la rigueur.
Quand on parle de « courte », c'est un singleton ou une chicane, bien sûr.
Avec quelle main fait-on un « Splinter », sachant que cela conduit obligatoirement à (au moins) la manche ?
Une main de 10-12 H, avec des honneurs de tête, donc une main un peu plus forte que le soutien à double saut. Attention à ne pas oublier, notamment 1 - 4, si l'ouvreur passe parce qu'il a oublié, on court à la catastrophe !
Attention aussi, en cas d'intervention à la couleur ou par un contre d'appel, tous les sauts du répondant au palier de 3 ou 4 dans une nouvelle couleur sont fittés, c'est ce que l'on appelle des enchères de rencontre, rien à voir avec certains sites internet...

NESO
rouge rouge rouge rouge
1
- ?  
Sud
A72
RV984
5
10732
Sud
R984
AV73
R965
7
Sud
7
AR984
R732
654
 4
Pas assez de jeu pour un Splinter »
 2SA
Pas assez d'atouts pour un « Splinter »..
 3
Parfait, cinq beaux atouts, courte à Pique.

Vous l'avez bien compris, je pense, l'idée générale dans ce cours est que l'expression des soutiens soit la plus claire et précise possible.
Le « Splinter », de par sa zone de points limitée (10-12), son nombre d'atouts et la courte donnée en est le flambeau !
Le sujet du cours n'est pas le Splinter, mais sachez qu'il existe des Splinters « directs », comme ceux que nous venons de voir mais aussi des Splinters « différés », quelques exemples concrets :

 

SONE
rouge rouge rouge rouge
1 - 1 -
4*
     
SONE
rouge rouge rouge rouge
2 - 2 -
2
- 3*  
SONE
rouge rouge rouge rouge
1 - 1 -
4*
- ?  

 Ces sauts marqués d'une * ne peuvent être des enchères naturelles ! A contrario, elles montrent un lourd soutien dans la couleur nommée par le partenaire, et une courte dans celle que l'on nomme, mais ne nous écartons pas trop du droit chemin...
Nous avons étudié les mains faibles, les mains limites, et les mains jusqu'à 15 DH. Il nous reste le paragraphe des mains fortes, le plus agréable, car on possèdera pas mal de jeu !

 3 - Soutiens différés

Il arrive, souvent, de posséder des mains trop fortes pour soutenir directement ou indirectement le partenaire.
Ces mains devront obligatoirement passer par un changement de couleur. De même, nous venons de voir que le « soutien » via l'enchère de 2SA montrait des mains assez plates, ce paragraphe 3- va donc nous servir à gérer les mains du répondant supérieures à 15 DH, et les mains avec une belle couleur annexe.

 

SONE
vert rouge vert rouge
1 - 2  
Du Trèfle, fitté ou non.
Soutien Pique avec au moins cinq beaux Trèfles, 13-15 DH.
Soutien Pique, supérieur ou égal à 16 DH, avec du Trèfle.
   

 Le changement de couleur deux sur un étant forcing et auto forcing, il peut donc être naturel sans soutien Pique, ou naturel avec soutien Pique, l'ambiguïté sera levée plus tard, comme ceci :

SONE
vert rouge vert rouge
1 - 2 -
2 - ?  
2SA : 11 H, pas de soutien Pique.
3 : unicolore Trèfle, sans soutien Pique, 10-11 H.
3 : pas de soutien Pique, naturel, forcing de manche.
3 : pas de soutien Pique, naturel, forcing de manche.
3 : soutien Pique, 16 DH et plus.
3SA : 12-15 H sans soutien Pique.
4/4 : « Splinter », gros soutien Pique, courte nommée.
4 : soutien, 13-15 DH, au moins cinq beaux Trèfles.
   

 

 

 

 

 

 

SONE
rouge rouge rouge rouge
1 - 1 -
2 - 2  
Rappel, ce genre de séquence ne montre pas un soutien, mais une préférence faible avec doubleton Cœur (ou trois cartes et 6-7 H).    

 

 Comme vous pouvez le constater, on donne un soutien éventuel à son second tour de parole.
La différence entre les enchères de 3 et 4 est question de force, plus on a de jeu, plus on va lentement, ce que l'on nomme en « standard français », le principe de vitesse d'atteinte.
Le fait de nommer une couleur en « deux sur un » et de soutenir ensuite au palier de 4 montre une main avec le soutien dans la majeure, bien sûr, et cinq belles cartes (au moins) dans la couleur que l'on a nommée, par deux gros honneurs au moins : As-Roi, Roi Dame, As-Dame. Cette façon de faire va faciliter la prise de décision du partenaire au cas où il souhaiterait aller au-delà de la manche, il va revaloriser un honneur complémentaire dans la couleur de son partenaire, et y dévaloriser un singleton.

 

ESON
vert vert vert vert
1 - ?  
Ouest
D732
AR5
DV72
V10
Ouest
AR984
D63
A72
63
Ouest
A7
RV94
AD63
R43
Ouest
D6
AV9
D10873
A72
Ouest
A72
R9
98
RV10752
2SA
Main plate, 13-15 DH, soutien Cœur.
1
Avant de soutenir à 4, pour montrer la belle couleur.
2
Avec 16 DH et plus, changement de couleur obligatoire.
2SA
Les Carreaux sont trop laids pour êtres mentionnés.
2
Personne n'a dit qu'un changement de couleur était un
soutien !

 Nous avons vu précédemment que la seconde enchère de l'ouvreur, après un soutien direct ou indirect était facile, après un changement de couleur, bicolore économique, cher, à saut, redemande à S-A, répétition de sa couleur d'ouverture, simple, à saut, la palette de l'ouvreur sera assez étalée, le répondant ne pourra montrer son soutien qu'à son second tour de parole. Comment ?

 

SONE
rouge rouge rouge rouge
1 - 1 -
1SA - ?  
2 : quatre-cinq Piques, trois Cœurs, 11-12 DH.
3 : quatre Piques au moins, trois Cœurs au moins, 19 DH et plus.
4 : quatre Piques au moins, trois Cœurs au moins, 13-18 DH.
   

 

 

 

 En résumé, après ce début de séquence, redemande de l'ouvreur à 1SA ou bicolore économique, le saut à 4 est un arrêt formel, le saut à 3 une proposition de chelem (avec une main beaucoup plus forte après redemande à 1SA qu'après un bicolore économique, 1SA est limité à 14 H !).

 

ESON
vert vert vert vert
1 - 2 -
2 - ?  

 

Ouest
D7
A63
RD7632
94
Ouest
A87
R6
AD973
1094
Ouest
R72
AD94
AR72
D8
Ouest
D72
R1094
AD732
7
Ouest
AD72
43
RV94
AD5
2
Doubleton Pique, 10-11 H.
4
Soutien dans une main de 13-15 DH avec de beaux Carreaux.
3
Soutien 4ème, 16 DH et plus.
4
Soutien 4ème, 13-15 DH.
3
Soutien Pique, 16 DH et plus.

 Quelques précisions concernant l'exemple ci-dessus :

  • Le soutien au palier de 2 après changement de couleur 2 sur 1 montre une préférence, pas un soutien, dans une main de 10-11 H, non forcing, donc.
  • On peut trouver un fit alternatif au fit initial, auquel cas, il sera souvent préférable de jouer dans le 4-4 plutôt que dans le 5-3.
  • Le principe, immuable, soutien au palier de 3 plus fort que celui au palier de 4.

L'ouvreur saura, la plupart du temps, vers quelle hauteur de contrat se diriger, la seconde enchère du répondant aura été extrêmement révélatrice.

Néanmoins, deux zones d'ombre existent dans ces séquences :

  • La première, après un deux sur un du répondant, un changement de couleur de l'ouvreur sans saut est illimité, un saut promettant un bicolore au moins 5-5.
  • La seconde, pour soutenir à saut au palier de 3, le répondant doit posséder soit un honneur 3ème soit au moins quatre petites cartes. Que faire alors avec trois petits et un espoir de chelem ?

 

SONE
vert vert vert vert
1 - 2 -
?      
Sud
RDV94
72
AR98
A7
Sud
AD742
98
DV107
R2
Sud
AR984
6
ADV72
A4
   2
Malgré les 17 H, 3 en promettrait cinq.
 2
une enchère évidente.
 3
Bicolore 5-5 à honneurs concentrés.

 

 Le fait de pouvoir redemander à 2 avec des grosses mains vient du fait que le changement de couleur 2 sur 1 du répondant est forcing et auto forcing, celui-ci doit donc une seconde enchère.
Cela signifie que l'ouvreur pourra posséder une fourchette de points très large, et fera, ou pas, une troisième enchère, suivant sa force. Il pourra partir en contrôle, conclure à la manche si celle-ci n'est pas encore atteinte, voire poser le Blackwood.

ONES
rouge rouge rouge rouge
1 - 2 -
2 - 4 -
?      
Ouest
ARV32
ADV4
A72
6
Ouest
DV762
ARD63
9
72
Ouest
ADV63
A10943
72
A
Ouest
RDV94
AR72
AV
72
Ouest
ADV72
AR94
A94
7
4SA
On contrôle toutes les couleurs, et la main est belle.
Passe
Pas de chelem en vue en face d'une main de 13-15 DH.
4SA
Rappelez-vous, le partenaire possède de beaux Carreaux !
5
Je complète votre couleur, mais problème à Trèfle...
4SA
On jouera 7 avec deux clés en face.

 Que faire aussi lorsque le répondant possède une main forte et un soutien d'atout insuffisant pour sauter au palier de 3 ? Dans ce cas, lorsque l'on possède une main ropositionnelle de chelem, on passe par la 4ème couleur forcing, avant de soutenir au palier de 4 ensuite. Et lorsque l'on possède une main souhaitant imposer le chelem avec un soutien d'atout de trois petits, si le partenaire en possède des beaux, on passe par une enchère intermédiaire avant de soutenir, ou on saute au palier de 5 dans la couleur d'atout. Compliqué à énoncer, regardez cet exemple :

 

Ouest
RV742
A5
A943
A7
 
Est
985
RD7
RD5
RDV6
 
OE
1 2
2 2
3SA 4
Fin  

2 : le soutien d'Est étant trop laid pour sauter au palier de 3, il passe par la 4ème couleur forcing.
3SA : avec 16 H et l'arrêt Cœur, Ouest saute à la manche à S-A.
4 : j'avais un espoir de chelem mais un soutien d'atout microscopique.
Passe en Ouest : bien compris ce qui faisait défaut.

 Avec encore plus de jeu, Est sauterait à 5 au lieu de 4, pour montrer le même problème à l'atout.
L'ouvreur donnera suite en fonction de sa propre qualité d'atout.
Complétons notre sujet avec la réaction que doit avoir l'ouvreur après un soutien au palier de 3 du répondant :

 

SONE
vert rouge vert rouge
1 - 2 -
2 - 3 -
?      
3SA : coup de frein avec de mauvais atouts.
4/4/4 : contrôles (dans l'ordre économique, comme toujours), pas contre l'idée d'un chelem.
4 : coup de frein avec des atouts de qualité au moins correcte. 
   

 

 Vous voyez, on ne part pas en contrôles comme un automate, avec une main mini (12-14), on dit 3SA ou 4 dans la majeure suivant sa qualité d'atout, pour freiner le répondant.
Mauvaise qualité d'atout : 10xxxx, Vxxxx, Dxxxx, Rxxxx, Axxxx (un ou pas d'honneur).
Qualité d'atout moyenne : DVxxx, RVxxx, AVxxx (deux honneurs).
Bonne qualité d'atout : RDVxx, ADVxx, ARVxx (trois honneurs).

Si vous développez correctement et scolairement vos mains, vous arriverez au bon contrat quasiment tout le temps, mais un dérapage de l'un ou l'autre joueur, et le fossé n'est pas loin...

 4 - Le Blackwood


Un dernier (petit) paragraphe concernant le Blackwood en cas de fit majeur.

Rappelons la règle immuable concernant cette merveilleuse convention : pour que 4SA soit un Blackwood, il faut qu'un fit ait été exprimé implicitement ou explicitement.
Si ce n'est pas le cas, 4SA sera une enchère quantitative, « partenaire, j'ai des envies de chelem, mais pas de quoi l'imposer tout seul, qu'en pensez-vous ? ».
On pourra donc, dans ces cas, s'arrêter là.

La réponse directe de 4SA après ouverture d'1 ou d'1 sera Blackwood, sinon pourquoi aller si vite, si haut ? Cinq clés, bien sûr.

 

Nord, votre partenaire ouvre d'1, au lieu de vous tortiller sur votre chaise, dîtes 4SA Blackwood, vous jouerez 7 dès que Nord vous répondra deux clés.

Simple et de bon goût.

 
Sud
AD72
ARD843
7
A7
   

 

 Terminons notre travail du jour par un petit test, Blackwood, ou pas :

 
SONE
vert vert vert vert
1 - 2 -
2 - 2 -
2SA - 4SA  
 
SONE
rouge vert rouge vert
1 - 2 -
2 - 3 -
4SA      
 
SONE
rouge rouge rouge rouge
1 - 1 -
2SA - 3 -
4  - 4SA  
 Non
Aucun fit agréé, Nord possède 17-19 H réguliers.
 Oui
3 a clairement établi le soutien dans la couleur.
 Oui
Le soutien fort à 3 a exprimé le fit.

 

 
SONE
vert rouge vert rouge
1 - 2 -
2 - 3 -
3SA - 4SA  
 
SONE
vert vert vert vert
1 - 1 -
1SA  - 4SA  
 
SONE
rouge rouge rouge rouge
1 - 1 -
1 - 2 -
2 - 3 -
4  - 4SA  
Non
Où existe-t-il ce fameux fit ? Nulle part...
Non
Un classique quantitatif.
Oui
Sud a exprimé un soutien 3ème à Cœur, 3 du répondant a
confirmé cinq cartes dans une main forte.

 Voilà, je ne dis pas qu'il n'existe pas mieux ailleurs, mais la simplicité et l'efficacité redoutable du système que nous avons étudié ce jour (plusieurs pour moi, le rédacteur !) vous apportera, je le souhaite, de nombreuses satisfactions intellectuelles, et au niveau du score à la table !

 

Place aux exercices