Simultané du Roy René sur BBO !!!
Le calendrier des tournois

Les prochains tournois : inscrivez vous sur BBO
Lundi 6 Juillet (22 donnes AM à partir de 14h30)
Mercredi 8 Juillet (16 donnes soir à partir de 20h00)
Jeudi 9 Juillet (22 donnes AM à partir de 14h30)

Téléchargez les numéros d'Atout Bridge
logo atoutbridge v2

Complétez votre collection !
Téléchargez les anciens numéro d'atout Bridge !

Cliquez ici

 

 

Téléchargez et imprimez ICI le n° 66 d'Atout Bridge

 Si votre collection n'est pas complète commandez ICI les numéros à télécharger

 

 

Le rubensohl

Les développements après ouverture d'1SA sont les mieux codifiés de tout le système d'enchères français. Stayman, Texas mineurs et majeurs, tout fonctionne comme sur « des roulettes ».
Néanmoins, comme dans d'autre séquences, dès que l'adversaire intervient, cela sème un peu la pagaille, et il faut être bien équipé contre les obstructions adverses.
Trouver un fit 4-4 à Cœur lorsque l'adversaire est intervenu à 2 après ouverture d'1SA pose problème, la place laissée est amoindrie.
L'objet de ce cours va être de lister et développer les outils pour s'en sortir, et trouver (au moins essayer !) notre contrat optimum dans le peu d'espace qui nous est laissé.

1 - Principes.

Déjà quelque chose de simple, toutes les enchères au palier de 2, sans saut, donc, seront naturelles et non forcing, maximum 7 H.
Le contre sera d'appel, avec la plupart du temps des mains régulières.
Les enchères au-dessus de la couleur d'intervention seront des transferts, alias « Texas » en langage bridgesque.

Les objectifs seront les mêmes que sans intervention, trouver un fit majeur 4-4, à défaut jouer 3SA, une manche mineure, voire un chelem.
Et, aussi, quasiment le plus important, jouer de la bonne main, en résumé faire entamer l'intervenant qui possède, parfois, une fourchette et aura peut-être de la peine à entamer sereinement dans sa couleur d'intervention !
Vous avez sûrement, au moins, entendu parler du « Lebensohl », peut-être même est-ce votre système de défense. Nous préférons le « Rubensohl », plus simple d'utilisation et plus efficace, mais si vous êtes à l'aise avec le Lebensohl, gardez-le !

 
AR52
1083
73
R972
 
107
AD762
D9
A1064
 
863
94
V10843
853
 
DV94
RV5
AR65
DV
 
 
Regardez cette donne instructive, vous chutez 4 joué de la main de Nord sur entame Cœur, alors que c'est une balade de santé joué par Sud.
Sud ouvrant d'1SA, Ouest arrive à glisser sa couleur à Cœur.
Il va falloir se doter d'un outil permettant de jouer le contrat de la main de Sud.
Le Rubensohl va permettre, entre autres, d'y parvenir, mais il règlera aussi bien d'autres problèmes. 

 2 - L'adversaire intervient par 2 naturel

 

SONE
1SA 2 ?  
 X : d'appel, 7 H et plus. Si on possède quatre cartes à Pique, 7-8 H.
2 : cinq cartes, 7 H maxi.
2SA : Texas Trèfle.
3 : Texas Carreau.
3 : Texas impossible donc Stayman forcing de manche.
3 : Texas Pique sans l'arrêt Cœur, forcing de manche.
3 : cinq cartes et plus, arrêt Cœur, forcing de manche.
3SA : pour les jouer !

 Quelques petites précisions :
L'ouvreur répond au Stayman en disant 3 avec quatre cartes, 3 sans quatre Piques ni arrêt Cœur, 3SA avec l'arrêt mais sans quatre Piques.

3 - L'adversaire intervient par 2 naturel

SONE
1SA 2 ?  
X : d'appel, 7 H et plus.
2SA : Texas Trèfle.
3 : Texas Carreau.
3 : Texas Cœur forcing de manche.
3 : quatre cartes avec l'arrêt Pique.
3 : quatre cartes à Cœur sans l'arrêt Pique.
3SA : pour les jouer !

 Quelques petites précisions :

Après 3 Texas Cœur forcing de manche, l'ouvreur réagit de la façon suivante : fitté il dit 3. Non fitté et sans arrêt Pique il dit 3. Non fitté mais avec l'arrêt Pique il dit, devinez quoi, 3SA !
Quelques conseils d'un vieux routier...
En match x 4, avant de commencer la partie, demandez à vos adversaires comment ils interviennent sur 1SA, et mettez vous au point avec votre partenaire si le RUBENSOHL s'avèrerait insuffisant.
Si les adversaires jouent un contre conventionnel, faites comme s'il y avait eu passe, surcontrez avec du jeu, dans l'espoir de les punir.
Sachez bénéficier des informations que vous auront donné les adversaires si vous jouez le coup, répartition, emplacement des honneurs, etc.

Méfiez vous des mauvais partages, lorsque l'adversaire parle sur 1SA, il a souvent une bonne distribution.
Sur un barrage adverse à 3 ou 3, nous vous conseillons d'enchérir en Texas :
Sur 3et 3, le répondant dit 3 Texas Cœur, 3 Texas Pique.

4 - L'adversaire intervient par 2 naturel

Beaucoup moins de problèmes, ici, 2 et 2 seront naturels, pour les jouer, avec cinq cartes au moins et maximum 7 H.

2SA Texas , et 3, Texas impossible, Stayman forcing de manche.
Avec des majeures 4èmes et pas assez de jeu pour dire 3, passez par un contre d'appel !

 5 - L'adversaire intervient par contre

Dans le temps (ça nous rajeunit pas !), on jouait le contre punitif, ce qui n'arrivait quasiment jamais. Du coup, les chercheurs ont attribué au contre un sens conventionnel, quel qu'il soit.
Je conseille dans ce cas « d'oublier » le contre, c'est-à-dire de faire vos enchères, Stayman, Texas, comme si le joueur numéro 2 avait dit passe.
Le surcontre montrera du jeu, avec le désir, si cela est possible, de punir l'adversaire.

ESON
1SA X ?  
Ouest
V10975
8
R643
975
Ouest
AD72
R986
V4
1072
Ouest
7
R4
DV953
V10972
Ouest
6
R92
754
DV9732
Ouest
7
RV9752
AD63
72
 2
Texas Pique, comme dans le silence adverse.
 XX
Du jeu, désir de punir l'adversaire
 2SA
Le petit nouveau, bicolore mineur au moins 5-5.
 2
Texas Trèfle.
 2
Texas Cœur, mieux
que contre avec cette main irrégulière.

 Notez qu'il est très pratique de dire 2SA bicolore mineur au moins 5-5, de cette façon, on trouve le fit de suite.
Si, vraiment, vos adversaires jouent le contre punitif, avec ce genre de main :

 
A72
A6
RDV1097
83


C'est-à-dire une belle couleur longue à entamer et des reprises à côté, il va falloir pouvoir se « sauver », c'est-à-dire ne pas jouer 1SA X, qui risquerait d'être fort couteux !

 En ce cas, le répondant va pouvoir se servir de deux outils : le passe, qui va forcer l'ouvreur à surcontrer, et le surcontre, qui va aussi forcer l'ouvreur à reparler, voyons les conditions d'emploi de ces deux outils.

-A- Le passe.

Pas de couleur 5ème, force l'ouvreur à surcontrer, le but est d'essayer de trouver une couleur commune 4-4, pour se sauver d'1SA X. notez que le Texas est toujours disponible !

ESON
1SA X ?  
Ouest
A732
95
V643
985
Ouest
10732
V964
7
10875
Ouest
9
R742
V953
V732
Ouest
107
V9532
64
V742
Ouest
V9642
D743
5
972
Passe
Attendant le XX, ensuite on dira 2.
Passe
Attendant le surcontre, on dira 2.
Passe
Idem, et 2 après le XX.
2
Texas Cœur, comme après passe du numéro 2.
Passe
attendant le XX, on dira 2, bicolore majeur.

 Le but avoué est donc d'essayer de trouver un fit 4-4 pour se sauver.
Si l'on est contré punitif, on dégagera par surcontre dans le but d'essayer de trouver un meilleur contrat, mais parfois on tombera de Charybde en Scylla, c'est la vie...

-B- Le surcontre.

Il va être forcing pour 2 de l'ouvreur, montrant cinq cartes à ou à . Avec les Trèfles, on passera sur 2, bien sûr, et avec les Carreaux on dira 2.

En résumé, ne modifiez pas votre système lorsque le contre est conventionnel.
En revanche, appliquez nos petits outils ci-dessus lorsque le contre est punitif à base d'une longue.

 6 - L'adversaire intervient par 2♣ « Landy ».

 Il va donc falloir abandonner l'idée, même si un fit existe, de trouver un contrat en majeure !
En revanche, il nous reste sous la main le contrat magique de 3SA, les manches mineures et les chelems.
Et même, si ce dit adversaire a « mis le pied dans un trou », la possibilité de le pénaliser.
Voyons comment va réagir le répondant.

SONE
1SA 2* ?  
Passe : rien à dire, étonnant, non ?
X : du Trèfle, compétitif, ou punitif dans au moins une des deux majeures.
2 : naturel, cinq cartes et plus, 7 H maxi.
2 : arrêt Cœur, de quoi jouer au moins 2SA.
2 : arrêt Pique, de quoi jouer au moins 2SA.
2SA : Texas Trèfle.
3 : Texas Carreau.

 Notons qu'après 2 ou 2, l'ouvreur, s'il possède l'arrêt dans l'autre majeure, devra dire 2SA avec une main mini, et 3SA avec une main maxi.
Deux contres successifs du répondant seront punitifs.
Si le numéro 4 nomme une couleur, un contre de l'ouvreur sera punitif.

ESON
1SA 2* ?  
Ouest
AV72
85
R964
1063
Ouest
V72
A63
D9432
A6
Ouest
V95
62
RDV73
864
Ouest
6
A95
732
D109732
Ouest
64
72
V1083
RD942
2
Tenue Pique, de quoi jouer au moins 2SA.
3SA
Pragmatique, espérant un petit quelque chose à Pique en Est.
2
Cinq cartes non forcing.
2SA
Texas Trèfle, pour jouer à la couleur.
X
Compétitif, cinq belles cartes à Trèfle.

 Après le contre bivalent, qui n'est pas auto forcing, la séquence pourra s'arrêter à 2 ou 2 chez les
adversaires, l'ouvreur, en revanche, pourra soutenir à Trèfle s'il le souhaite.
Je n'aime pas trop les enchères bivalentes, mais regardez la main la plus à droite (rien à voir avec la politique !), il serait embêtant de passer, non ?
Passe puis contre du répondant à l'ouverture d'1SA est d'appel.

 Quelques petits exemples pour étudier les réactions de l'ouvreur :

ONES
1SA 2* 2 -
?      
ONES
 1SA 2* X  
?      
Ouest
R732
94
AD72
AD8
Ouest
94
A72
RDV8
ADV7
Ouest
R6
A95
AR1072
DV5
Ouest
72
AD94
RV72
AD5
Ouest
R8
A7
R1073
AD963
2SA
Arrêt Pique, main mini.
3
Main maxi sans arrêt Pique.
3SA
Arrêt Pique, S-A maximum.
Passe
Affaire à suivre, sur 2 on contrera punitif
3
Préventivement, au cas où Est ait des Trèfles.

 7 - L'adversaire intervient en Texas.

 Ceci ne devrait pas vous perturber outre mesure, en effet, il faut juste considérer que l'adversaire est intervenu par sa couleur...

 

SONE
1SA 2*    
 2* : Texas Cœur.
SONE
1SA 2*    
2* : Texas Pique. 

 Vous allez même avoir une enchère de plus de disponible, le cue-bid, démonstration :

SONE
1SA 2* ?  
X : soit compétitif à Carreau, soit punitif à 2.
2 : appel dans les autres couleurs.
2 : cinq cartes, non forcing.
2SA : Texas Trèfle.
3 : Texas Carreau.
3 : Texas impossible donc Stayman forcing de manche.
3 : Texas Pique sans arrêt Cœur, forcing de manche.
3 : Cinq cartes, avec l'arrêt Cœur.

 Comme après un 2 « Landy », deux contres successifs sont punitifs.

Avec cinq cartes à Pique et une main forcing de manche, on fait un Texas sans l'arrêt (pour faire jouer la main qui pourrait l'avoir), et on nomme la couleur avec l'arrêt. Ce qui permet, au cas où l'ouvreur ne soit pas fitté Pique, de jouer 3SA ou une manche en mineure le cas échéant.
Comme après l'ouverture d'un 2 faible adverse et intervention du partenaire à 2SA, on joue le « Texas
impossible » qui devient Stayman.
Je vous vois venir, il y a un souci lorsque l'adversaire fait un Texas Pique, pour savoir s'il faut jouer 3SA ou 4, en gros pour détecter l'arrêt, suivez-moi page suivante, j'ai la solution !

SONE
1SA 2* 3* -
?      
2* : Texas Pique.
3* : Texas Cœur.

3 : soutien au moins 3ème à Cœur.
3 : pas de soutien Cœur ni d'arrêt Pique.
3SA : pas de soutien Cœur, mais l'arrêt Pique.

 8 - L'adversaire intervient au palier de 3.

Surfant avec une vulnérabilité favorable, vous êtes victime d'un barrage.

Étant donné le peu de place qui vous est laissé, il va falloir se débrouiller comme on peut, et parfois
improviser.

SON
1SA 3 ?
  3 ?
  3 ?
  3 ?
L'objectif numéro 1 va, bien sûr, de pouvoir jouer 3SA si on arrête la couleur du barrage. À défaut, trouver un fit majeur au moins 4-4, mais attention, après un barrage, les couleurs sont rarement réparties 3-2...
Un petit conseil : après barrage mineur, jouez que 3 montre cinq cartes à Pique et 3 cinq cartes à Cœur, ce qui permet de faire jouer l'ouvreur, souvent la main forte, et celle qui possède, peut-être, l'arrêt dans la couleur du barrage...
SONE
1SA 3 ?  
X : d'appel.
3 : au moins cinq belles cartes, forcing de manche.
3 : Texas Pique.
3 : Texas Cœur.
3SA : « CCV », comme ça vient !
SONE
1SA 3 ?  
X : d'appel.
3 : Texas Pique. 3 : Texas Cœur.
3SA : « CCV », comme ça vient !
4 : au moins six cartes, forcing de manche.
SONE
1SA 3 ?  
X : d'appel.
3 : au moins cinq cartes, forcing de manche.
3SA : « CCV », comme ça vient !
4-4 : au moins six belles cartes, forcing de manche.
SONE
1SA 3 ?  
X : d'appel.
3SA : « CCV », comme ça vient !
4-4 : au moins six belles cartes, forcing de manche..

 Attention juste à ne pas oublier les Texas majeurs après barrage mineur, ça pourrait couter cher !
Le 3SA « CCV » comme ça vient signifie que l'on pense que ce contrat est le meilleur, ce qui ne garantit pas sa réussite...

9 - L'adversaire intervient par 2SA.

Assez rare, mais, pour info, cela vient de m'arriver, et avec mon partenaire, nous avons empaillé un chelem, n'étant pas trop au point pour se défendre. Je vous rassure, depuis, nous le sommes...
Bon, ce fameux 2SA du numéro 2, après ouverture d'1SA, montre un bicolore mineur au moins 5-5.
L'objectif va être, toujours le même, arriver au magique contrat de 3SA en toute connaissance de cause, vérifiant donc les arrêts dans ces fameuses mineures.
Autre possibilité, punir l'adversaire qui a été un peu trop « allant », ou qui est mal tombé.
Attention aux contrats 4-4 en majeure, les couleurs vont être (très) mal partagées.

SON
 1SA 2SA* ?
X : je veux bien punir une ou deux mineures.
3 : Texas Cœur.
3 : Texas Pique.
3-3 : forcing, je veux bien jouer de ma main.

 Voilà, très simple en fait, et comme toujours (ou presque !), deux contres successifs sont punitifs.
On cherche à jouer des contrats en 5-3, 5-4 serait mieux compte tenu du contexte.

10 - L'adversaire intervient en 4ème.

Dernier chapitre, disons en gros que votre système de défense ne va pas bouger d'un iota, juste, cela vous dirait de voir si l'ouvreur d'1SA a le droit de reparler, ou non ? Oui ? Il n'y a qu'à demander !

ONES
1SA - - 2
?      
Ouest
63
AD94
RD63
AD5
Ouest
RD106
72
AR9
RV63
Ouest
D6
D5
AV1072
AR63
Ouest
72
A63
RDV972
AD
Ouest
D72
AR64
RV5
A72
X
D'appel, court Pique et maximum.
Passe
Le contre serait d'appel, Attendons de voir si Est peut réveiller.
2SA
Bicolore mineur, un peu risqué, mais courageux.
3
Six belles cartes, la peur n'évite pas le danger...
Passe
Maximum, certes, mais distribution trop plate pour parler.

 Rien que du classique, en somme, le contre est d'appel, bien plus courant que punitif, les mains comme la seconde sont rares, considérons que l'adversaire ne fait pas n'importe quoi !
En gros, si vous regardez ces cinq questions, ce n'est que du bon sens, comme souvent, lorsque vous n'avez pas discuté d'une situation avec votre partenaire, improvisez, mais surtout faites des choses faciles à comprendre, un accident est si vite arrivé ! Place au quiz, bon courage !

 Place aux exercices