Simultané du Roy René sur BBO !!!
Le calendrier des tournois

Les prochains tournois : inscrivez vous sur BBO
Mardi 4 août (16 donnes soir à partir de 20h00)
Mardi 11 août (16 donnes soir à partir de 20h00)
Mardi 18 août (16 donnes soir à partir de 20h00)

Téléchargez les numéros d'Atout Bridge
logo atoutbridge v2

Complétez votre collection !
Téléchargez les anciens numéro d'atout Bridge !

Cliquez ici

 

 

Téléchargez et imprimez ICI le n° 67 d'Atout Bridge

 Si votre collection n'est pas complète commandez ICI les numéros à télécharger

 

 

Jacky Quinton

quintonTous les deux mois nous vous proposons le portrait d'un « acteur » du bridge, français ou étranger. Très souvent, c'est un professionnel, arbitre, animateur, joueur ou autre.
Ce mois-ci, nous avons le plaisir de vous présenter Jacky QUINTON, président du club de LAVAL, infatigable recruteur qui parcourt sa région pour trouver de nouveaux membres.

 

 

 

Ton historique dans le bridge, action, bénévolat, etc.
Je crois que nous avons réussi au club de Laval à fidéliser tous nos adhérents, nous avons créé un lien entre tous, jeunes et moins jeunes, en proposant des cours de tous niveaux, des parties libres pour ceux qui n'aiment pas trop la compétition, des tournois courts, des tournois individuels qui permettent d'intégrer les débutants. Les adhérents sont fiers de leur club et ont envie de le faire connaître, ils n'hésitent pas à participer à toutes nos actions de terrain, de venir à des tournois originaux comme les tournois apéro, le tournoi de Bar en Bar. Prochainement, nous allons participer à une course en radeau OFNIJEC ou une bonne centaine d'adhérents vont venir soutenir nos huit rameurs aux couleurs du bridge club de Laval.

Loisirs en dehors du bridge ?
La Corse pendant au moins trois mois l'année, où je pratique tennis, pétanque, belote contrée, pêche à la truite, bricolage, randonnée, et maintenant depuis le mois de janvier, le golf à Laval.

Palmarès ?
Je suis 1ère série Cœur, pas de titre, je suis allé à Saint-Cloud, mais sans jamais monter sur le podium.

Tes partenaires, et le nombre d'années d'ancienneté pour chacun ?
Je joue avec Claude Piou depuis presque vingt ans, cette année avec un jeune du club, Benoit Jourdain.
Je joue en mixte avec Maryvonne Gilet depuis trois ans, avec Nelly Leborgne cette année.

Qualités requises pour être un champion ?
Bien sûr il faut bien connaître ses enchères, être solide au jeu de la carte, et je pense surtout avoir une bonne résistance à l'échec (donc un mental solide).

Etat du bridge français ?
C'est vrai que l'on s'aperçoit que la moyenne d'âge augmente, en même temps, je crois que le bridge apporte beaucoup aux personnes d'un certain âge, car elles veulent rester à la hauteur et ne pas décevoir leur partenaire, et bravo aux clubs qui forment les jeunes. À notre dernier tournoi BAR-BAR, nous avions une vingtaine de jeunes sur quatre-vingt participants. Cela fait vraiment plaisir.

Ta qualité principale au bridge, ton défaut (si tu en as un !) ?
Difficile de me trouver une qualité... Je crois que j'ai un bon esprit de compétition, peut-être trop cool, ce qui du coup serait peut-être un défaut.

Ton action pour le bridge dans ton club ?
Faire partager ma passion à un maximum de personnes, action réussie puisque avec notre équipe nous sommes passés de 60 membres à plus de 300.

Que doit faire un club pour recruter ?
Mettre tous les adhérents dans le coup et surtout agir sur le terrain pour faire connaître notre passion, en particulier sur les marchés, dans les grandes surfaces, les forums des associations et les collèges.

Homme et femme célèbre pour lesquels tu as le plus d'admiration (tu peux en citer plusieurs...) ?
Il y en a beaucoup dans tous les domaines : artistique, politique, sportif, associatif etc.
J'en cite quelques uns : Simone Veil, Michel Rocard, Roger Federer, Bernard Hinault, l'abbé Pierre.

Date et lieu de naissance, profession, cursus scolaire et universitaire.
Je suis né le 30/01/1948 dans un petit village de la campagne mayennaise.
Très tôt j'ai été passionné par le jeu, car mes parents aimaient beaucoup jouer le soir ou le week-end avec la famille ou les voisins. Je me souviens que tout petit, à 6 ou 7 ans, j'ai découvert la belote et j'espérais toujours qu'il en manque un pour faire le quatrième, un peu plus tard le tarot.
J'ai fait de courtes études : après le lycée, malgré l'opposition de mes parents et de mes professeurs, j'ai décidé de passer des concours, je suis entré aux PTT, j'ai passé régulièrement des concours internes et j'ai intégré France Télécom en tant qu'inspecteur. Je travaillais dans le service animation commerciale. J'ai beaucoup formé d'agents à la vente, et à l'accueil personnalisé du client. Mon épouse était enseignante agrégée de lettres et littérature dans un lycée. En 1990, elle a été chargée d'une classe de BTS Force de vente. Elle me parlait beaucoup de ses élèves. C'est là que m'est venue l'idée de former, le soir pendant une ou deux heures, ces jeunes à la découverte de l'expérience commerciale concrète sur le site même de France Télécom. Cette expérience a fortement intéressé élèves et enseignants. A partir de là, j'ai créé des partenariats entre France Télécom et les BTS de toute la Mayenne. Cela a été une entreprise inédite.
Depuis, et encore aujourd'hui, je participe en tant qu'examinateur aux oraux des BTS.
Ce que j'ai fait avec les étudiants, je l'ai fait au bridge. J'ai toujours aimé partager, transmettre, par exemple le ski, le football, le tennis et bien sûr le bridge. A chaque fois, j'ai passé le monitorat dans chacune de ces disciplines afin de les enseigner bénévolement aux jeunes et également aux adultes.
J'ai découvert le bridge dans un petit village corse, Vico, dans un café il y avait trois tables de bridge et j'ai demandé à mon beau-père, qui était un excellent joueur de poker et de rami, de m'expliquer les règles du bridge. C'est là que j'ai commencé à jouer au bridge plafond, qui est beaucoup plus simple que le bridge contrat.
C'est une quinzaine d'années plus tard, en 1995, que j'ai rencontré un collègue de France Télécom, Daniel Raimbault, qui jouait au club de bridge de Laval, il m'a convaincu de venir jouer au club et il m'a fait acheter un livre de Michel Lebel à bosser pendant les vacances. J'ai fait mon premier tournoi avec lui et nous avons fini 2èmes. A un changement de table, je lui dis « tu as vu, il m'a contré 1 Pique et il en a qu'un seul, ce n'est pas normal » il me dit «ne t'inquiète pas je t'expliquerais plus tard » (je n'avais pas vu le cours de Michel Lebel sur le contre !...). C'est là que j'ai rencontré quatre jeunes qui sont arrivés en même temps que moi Claude, Pascal, Christian et Franck et très vite j'ai commencé à jouer avec Claude qui est toujours mon partenaire actuel. Daniel et Monique nous ont appris les bases du bridge contrat, nous avons très vite progressé et nous sommes devenus des passionnés. Nous avons appris par nous mêmes et très vite nous sommes montés deuxième série... Deux ans après notre arrivée, Claude qui était prof de maths au collège, a été sollicité par le comité pour initier les élèves de son collège et il m'a demandé si je voulais initier les élèves du collège près de l'agence France Télécom, j'ai accepté tout de suite, et une fois par semaine, j'allais le midi au collège Pierre Dubois. Je me souviens, j'avais six tables, ils étaient tous passionnés.
Le fait d'intervenir dans les collèges et de voir ces jeunes aussi intéressés m'a fait penser que l'on pourrait faire découvrir le bridge à des adultes sur des lieux extérieurs et j'ai proposé au comité directeur du club ce projet.
Nous sommes intervenus sur le marché deux samedis de septembre, et aussi à un forum des
associations, et nous avions fait venir une vingtaine de joueurs au club. Tout le monde a été surpris, et bien sûr les années qui ont suivi nous avons recommencé, nous avons élargi nos sorties même dans les grandes surfaces.
Quand nous sommes arrivés au club il y avait environ une soixantaine d'adhérents, maintenant nous sommes plus de trois cents. L'inconvénient c'est que nous avons été obligés de déménager trois fois car le local devenait vite trop petit...
Bien sûr, cette façon de recruter, je l'ai proposée au comité, à la FFB, et beaucoup de clubs se servent de cette méthode, je suis allé souvent donné un coup de main en début de saison aux clubs qui le souhaitaient.
Et pour finir, une petite anecdote, si vous allez à la plage avec Jacky, ne vous étonnez pas s'il tourne le dos à la mer, ce n'est pas parce qu'il fait la tête, mais son mal de mer légendaire l'accompagne rien qu'à la vue de celle-ci !