Téléchargez et imprimez ICI le n° 47 d'Atout Bridge

 

Cédric Lorenzini

thumb Image1Nous avons ce mois-ci la chance de vous présenter Cédric LORENZINI, numéro 1 français à 29 ans, champion d'Europe par 4 en 2016.

 

 

Date et lieu de naissance :
Je suis né le 23 juillet 1989 à Mulhouse.
Cursus universitaire :

Ingénieur chimiste de l'école ENSCMU.
Docteur en chimie des polymères et matériaux issus de ressources renouvelables.
Loisirs, passions :

Le bridge, bien sûr, mais aussi le tennis (je pratique en compétition), musique, sport et gastronomie (sans
influence, pour l'instant, sur mon poids !).
Où et quand as-tu commencé à jouer ?

J'ai commencé à l'âge de 7 ans, à l'initiative de mon grand-père qui cherchait une activité après sa mise à la retraite. Il a trouvé le bridge, nous avions pris beaucoup l'habitude de jouer à des jeux de société ensemble, alors il a pensé que cela pourrait me plaire !
Il a été mon partenaire pendant mes sept premières années, et je suis passé 1ère série.
Le titre dont tu es le plus fier ?

Joueur de l'année aux USA en 2015, ayant accumulé le plus de « platinium points » dans les tournois majeurs américains, le premier européen à obtenir cette consécration, et le plus jeune de l'histoire !
Le joueur, ou la paire, que tu admires le plus ?

Sans conteste Meckstroth-Rodwell (Meckwell pour les initiés), pour leur attitude exemplaire à la table, leur pugnacité et leur capacité à revenir après avoir été mené dans des matchs à gros enjeu.
Quelles sont, à ton avis, les qualités essentielles pour être (ou devenir !) un bon bridgeur ?

Plusieurs je pense, de la réactivité, savoir s'adapter à nombre de situations variées et parfois complexes. Avoir un esprit structuré, mais aussi de l'imagination, afin de pouvoir se mettre dans la tête de l'adversaire pour pouvoir visualiser ses problèmes, lui en poser et arriver à lui faire faire des fautes.

 

 Image2  Image3
 Cédric et ses copains de l'équipe de France,
vainqueurs du championnat d'Europe Open 2016 à Budapest, de gauche à droite : Jérôme ROMBAUT, François COMBESCURE, Jean-Christophe
QUANTIN, Thomas BESSIS, Frédéric VOLCKER,
le capitaine non joueur Lionel SEBBANE, et Cédric.
 Cédric et Aurélie, sa charmante épouse, joueuse aussi et classée en 1ère série !

Ton point fort ?
J'essaye de ne pas me fixer de limites, de toujours partir du principe que je peux gagner la compétition, peu importe le niveau de l'adversaire.
Ce que tu pourrais (peut-être) améliorer ?

La communication, que ce soit avec mon partenaire ou mes coéquipiers.
La compétition que tu ne raterais pour rien au monde ?

Sans hésitation, la « Bermuda Bowl », coupe des Bermudes en gaulois, soit le championnat du monde Open x 4, pour la jouer il faut passer par une qualification au championnat d'Europe. Nous avons été battus en finale avec mes camarades de l'équipe de France de 2 imp's en août 2017 à Lyon, quelle frustration, mais nous y retournerons et nous la gagnerons, scrogneugneu !
Ta convention préférée ?
Le S-A faible quand il montre la zone 10-12, en premier ou second, vert contre rouge. C'est une ouverture de barrage à faible risque, car à bas palier. Elle perturbe beaucoup la séquence adverse par manque d'habitude et la découverte, entre autres, d'un fit majeur 4-4 devient plus compliquée.
La convention que tu ne joueras jamais ?
Le 2 forcing de manche, on commence la séquence beaucoup trop haut pour pouvoir, à la fois, décrire la force et la structure de sa main. Résultat des courses, il faut souvent deviner le contrat final sans posséder beaucoup d'informations...
Ton système de compétition s'éloigne t'il beaucoup du standard français et si oui, pourquoi ?

Une bonne partie est un tronc commun, néanmoins, nous avons développé des séquences, basées notamment sur des transferts afin de pouvoir jouer les contrats de la bonne main en compétitives, condition sine qua non pour bien figurer à l'international. Également, nous avons augmenté le niveau d'agressivité par rapport à ce qui est préconisé en France, que ce soit dans le domaine de l'ouverture, des barrages, ou des interventions.
Ton objectif pour la prochaine saison ?

Me qualifier pour jouer en équipe de France, et gagner au moins une compétition aux USA.

C'est tout le mal que l'on te souhaite cher Cédric, un grand merci pour ta disponibilité et les conseils distillés pour progresser, l'avenir est à toi, fais en bon usage, mais nous avons confiance en toi pour ce faire.

Interview réalisée par Yves JEANNETEAU lors du somptueux festival de La Baule.

Image5

Cédric et son beau-frère, Clément, 5èmes de l'Open x 2 du festival de La Baule, entourés par Dominique BEAUMIER, Olivier LEJEUNE, Valérie PECRESSE et Franck LOUVRIER.