Téléchargez et imprimez ICI le n° 43 d'Atout Bridge

 

Christine Koeck

20171209 103018Notre portrait du mois sera consacré cette fois-ci à notre « petite nouvelle », Christine Koeck. Elle n'a fait pour l'instant qu'un seul stage avec Bridge Plus Voyages, mais son professionnalisme et sa gentillesse ont marqué ses collègues et ses clients ! Sans doute le début d'une longue histoire entre elle et l'entrepriseligérienne de la famille Quéran !

Venant d'une famille de joueurs de carte, il n'était qu'une question de temps que je tombe sur le bridge !
J'ai grandi dans une vallée au Sud-est de l'Autriche. Il suffisait de traverser la route pour chercher les champignons (girolles et cèpes) en forêt l'été, et d'utiliser les pentes des vallons pour faire du ski et de la luge l'hiver. Encore aujourd'hui, ce sont deux de mes activités favorites. Et puis pratiquement tous les samedis soirs, mes parents invitaient les voisins (ou vice-versa) pour jouer aux cartes. Je kibbitzais et j'avais le droit de remplacer mon père pour quelques donnes... J'adorais ça.

Les études et le travail m'ont amenés à Vienne, où j'ai vécu pendant sept ans. J'ai fait l'équivalent d'une école de commerce, et j'ai financé mes études en travaillant chez Hewlett-Packard. Aimant l'environnement international, j'ai accepté par la suite un poste chez HP Grenoble, où se trouvait à l'époque le siège social pour les activités européennes du service-après-vente du groupe. C'est pendant cette période que j'ai découvert le bridge : la mère de mon conjoint voulait que toute sa famille apprenne ce jeu de cartes, et nous a inscrits pour des cours au club de Grenoble. J'y ai pris goût (ce qui n'était pas le cas du reste de la famille...) et j'ai même eu un premier succès sous la forme d'un titre en Mixte/4 Promotion en 2003. Mais mes déplacements professionnels ne me permettaient pas de m'y consacrer à fond. Je suis restée six ans à Grenoble, avant de rejoindre une start-up à Paris en 2005 en tant que responsable financier. Cette société a été vendue en 2010, et j'ai été recrutée par une filiale d'Europe Assistance.
Dès mon arrivée à Paris, j'ai joué au bridge un soir par semaine au Bridge Club Saint Honoré. David (Dufau) était devenu mon partenaire au bridge et aussi dans la vie. Ses conseils, tout comme le fait de jouer contre des adversaires de renom, m'ont permis de progresser. Avec ma partenaire Agnès Denjoy et notre équipe de Dames /4 Excellence nous sommes devenues championnes de France en 2011. Etant à Paris, j'en ai profité pour suivre des cours avec d'excellents professeurs, Michel Bessis et Alain Levy, même s'il m'était difficile d'enchainer un cours après une journée de travail.

En 2014, nous avons pris une décision de changement de vie et de carrière : j'ai démissionné de mon poste de Directeur financier, David a demandé et obtenu une mutation, et nous avons déménagé à Grenoble où je me suis installée comme auto-entrepreneur de bridge. J'enseigne, j'arbitre, je joue, j'anime - ma vie tourne maintenant autour du bridge. J'ai fait de ma passion mon métier, et je ne le regrette pas. Cette nouvelle vie me permet également de consacrer plus de temps à mes autres hobbies : vous me trouverez en Chartreuse et Belledonne à la recherche de champignons et je crois avoir lu autant de livres en trois ans que dans les quinze dernières années. Et on se retrouve entre copains pour faire des jeux de société. C'est juste pour le ski que je ne trouve plus le temps ni la météo nécessaires !

 Je suis ravie d'avoir intégré l'équipe de Bridge Plus Voyages, et j'espère pouvoir échanger lors d'un prochain stage avec vous.

 Le principal trait de mon caractère ?
Je dis "logique", David persiste que ça sera "libre" ou "unique"...

La qualité que je préfère chez un homme ? Chez une femme ?
Etant un brin féministe, je dirais les mêmes pour les deux : le charisme et la vivacité d'esprit

Ce que j'apprécie le plus chez mes amis ?
De pouvoir les retrouver même après longtemps et pouvoir reprendre la discussion comme si on ne s'était jamais quittés 

Mon principal défaut ?
Etre têtue

Mon occupation préférée ?
Le bridge, quoi d'autre ?

Mon rêve de bonheur ?
Aller chercher les champignons (ou les palourdes !) le matin, jouer au bridge l'après-midi et faire une soirée de jeux de société avec les copains

Quel serait mon plus grand malheur ?
Je pense qu'on ne peut pas sérieusement répondre à cette question avant qu'il y en ait un qui se produise.

Le pays où je désirerais vivre ?
En Théorie... parce qu'en Théorie, tout se passe bien ! (humour...)
Non, sérieusement, je me sens bien en France.

Ce que je déteste par-dessus tout ?
Les belles paroles non suivies de faits

Le don de la nature que je voudrais avoir ?
Pouvoir être invisible

Ma devise ?
"Vivre et laisser vivre"