Téléchargez et imprimez ICI le n° 78 d'Atout Bridge

 Si votre collection n'est pas complète commandez ICI les numéros à télécharger

 

 

Par le petit bout de ma lorgnette

17 - Chamionnats du monde en Chine (2)

Par Guy DupontGd11

 Par le petit bout de ma lorgnette

1 point qui vaut de l'or

Animateur vedette de Bridge Plus Voyages, le Roumain Bogdan Marina a eu droit aux honneurs du podium, à Wuhan : il a obtenu une excellente médaille de bronze avec l'équipe Mixte de Roumanie, dont il était le capitaine-joueur (avec, pour partenaire, Mihaela Balint).
L'élimination de son équipe, face à la Russie, en demi-finale, mérite d'être contée. A l'issue des 96 donnes, les deux formations étaient à égalité, 174 à 174. Dans ce cas, le règlement prévoit d'attribuer la victoire à l'équipe qui a battu l'autre lors du match de confrontation de la poule éliminatoire. Ainsi, les Russes furent-ils déclarés vainqueurs. Dur à avaler pour les Roumains !
Mais arrêtons-nous sur la 95e et avant-dernière donne de cette demi-finale. Au moment de la jouer, la Roumanie mène, par 174 à 173. Dans une salle, Bogdan a gagné 4♠, juste fait : 420. Un coup banal : il y a toujours deux Cœurs et le Roi d'atout à perdre. Dans l'autre salle, au même contrat, la coéquipière de Bogdan entame du 8 de Cœur, en pair-impair inversé, montrant trois ou cinq cartes. Son partenaire roumain, qui voit 10-6-4 au mort, possède As-Roi-3. Il suffirait qu'il encaisse le Roi et l'As pour égaliser le coup – la Dame est seconde chez le déclarant. Mais que ne va-t-il pas imaginer ? Persuadé que sa partenaire a plutôt entamé dans Valet-8-x (ou éventuellement Dame-8-x), il pense tromper le déclarant en lui offrant une option perdante : il prend l'entame de l'As, avant de rejouer le 3, espérant que son adversaire, pas devin, laissera courir vers le mort...
Le déclarant n'en demandait pas tant. Merci pour la Dame seconde ! 450, contre 420 : un modeste petit imp de plus pour les Russes, mais lourd, très lourd, de conséquences, puisqu'il leur ouvre grand les portes de la finale. Et qui vaut de l'or, en fin de compte, car ils seront, deux jours plus tard, champions du monde.
Une ruse manquée, malvenue et coûteuse : n'importe quelle autre carte que le 3 de Cœur, à la seconde levée, aurait envoyé la Roumanie en finale ! Une nouvelle version de l'arroseur arrosé.

Le panneau

Prenez place en défense, en Ouest, contre Bogdan Marina, sur cette donne de la « petite finale » du Mixte (pour la troisième place), opposant la Roumanie à l'Angleterre :

 
R96
A2
863
D10852
 
1032
DV1086
RV5
RV
   

Nord donneur, tous vulnérables.

S
Marina
O
Meyers
N
Balint
E
Brock
    - -
1SA - 3SA Fin

 Vous entamez de la Dame de Cœur, qui tient, et rejouez Cœur, pour l'As (Est fournissant le 3 et le 7 – une grosse carte sur l'entame aurait été un appel). Le déclarant enchaîne par un petit Pique du mort, pour le 5 et la Dame, et avance un petit Trèfle. A vous !

La solution

Faut-il prendre du Roi de Trèfle ? Pour des raisons de stratégie qui le regardent, Bogdan a-t-il joué sous l'As ? Toute la question est là.
Actionnez votre petit boulier : au décompte des points, votre partenaire en possède entre 3 et 5. Et il ne détient déjà pas le Roi de Cœur – à tout le moins, l'aurait-il débloqué au second tour de la couleur.
Admettons, alors, qu'il possède un As – et, tout au plus, le Valet de Pique (car vous détenez les trois autres Valets). Avec l'As de Pique, sans le Valet, votre brillant partenaire n'aurait pas manqué de plonger de l'As, à la troisième levée, afin d'affranchir vos Cœurs (on est aux championnats du monde, que diable !). Et s'il avait possédé As-Valet de Pique, on ne voit pas vraiment l'urgence du jeu à Pique, après l'As de Cœur. Dans ce cas, Sud se serait plus probablement attaqué directement à l'affranchissement de ses Trèfles, en jouant Trèfle pour l'As, et Trèfle. Mais, quoi qu'il en soit, Est aurait pu, là encore, décider de plonger de l'As pour libérer vos Cœurs.
Et si Est avait possédé l'As de Carreau ? Eh bien, Sud n'aurait pas commencé par laisser passer un tour de Cœur ! Car, en le faisant, il se serait mis à la chute : après avoir encaissé le Roi de Trèfle, la défense mortelle, en Ouest, aurait consisté à contre-attaquer d'un petit Carreau, pour capturer trois levées dans la couleur (un flanc parfois tenté). Dans ce cas, avec l'As de Trèfle second ou troisième, Sud n'aurait pas manqué de jouer Trèfle pour l'As, puis Trèfle, après l'As de Cœur.
Alors, conclusion la plus logique : s'il manque un As au déclarant, c'est certainement celui à Trèfle, comme son maniement le laisse plutôt supposer. Et pour prendre votre meilleure chance de le faire chuter, en Ouest, résistez ! Il convient de fournir le Valet de Trèfle, à la quatrième levée.

 
R96
A2
863
D10852
 
1032
DV1086
RV5
RV
 
V75
943
10742
A97
 
AD84
R75
AD9
643
 

Ainsi, Est encaissera-t-il de l'As, pour faire sauter le Roi de Cœur et affranchir la couleur. Et la chute sera consommée quand Ouest retrouvera la main à l'incontournable Roi de Trèfle.
Le raisonnement était assez fastidieux. Rassurez-vous, le coup n'a pas été si souvent résolu. A la table de Marina, son adversaire a craqué : il a plongé du Roi de Trèfle, livrant le coup, en même temps que 12 imp à la Roumanie, car, dans l'autre salle, Radu Mihaï, en Ouest, n'est pas tombé dans le panneau.
Il est d'ailleurs intéressant de comparer les résultats aux différentes tables (après l'entame unanime de la Dame de Cœur) : aux huit tables des quatre finales des championnats du monde, le contrat a été livré quatre fois (dans la Bermuda Bowl, le flanc mortel a été trouvé aux deux tables). Et aux huit tables des « petites finales », deux défenseurs seulement ont battu le coup.

end faq

Petit secours

A 23 des 32 tables des quarts de finale, on a joué 6SA, sur cette donne. Tentez votre chance, en Sud !

 
D2
AD1064
82
A853
 
 

 

 

 
 
R863
R5
ARDV
RD2
 

 Sud donneur, tous vulnérables, une séquence parmi d'autres :

SONE
 2SA - 3(Texas) -
3SA* - 4SA** -
5*** - 6SA Fin

 *non fitté à Cœur.
**quantitatif.
***Acceptation de la proposition de chelem, sans quatre cartes à Trèfle, mais avec quatre cartes à Carreau (Nord connaît alors la distribution 4-2-4-3 de Sud).

Ouest entame du 10 de Pique. Comment jouez-vous ?

La solution

La plupart des déclarants ont appelé la Dame de Pique sur l'entame, ce qui permet de réduire le compte dès la première levée. Est a pris et rejoué le 5 de Pique, pour le Roi.
A priori, la douzième levée peut provenir d'un partage 3-3 à Trèfle, et si ce n'est pas le cas, on peut se rabattre sur l'impasse au Valet de Cœur. Mais la réduction du compte opérée sur l'entame peut-elle être d'un secours supplémentaire pour une fin de coup particulière ?
Oui, mais d'un petit secours. Oublions les squeezes éventuels Pique/Cœur, ou Pique/Trèfle, avec cette menace isolée du 8 de Pique, car les deux camps gardent la couleur (Ouest, avec le 9, et Est, avec le Valet). Un squeeze Cœur/Trèfle peut, en revanche, se profiler, mais il n'est opérant que contre Ouest, nanti de quatre Cœurs et de quatre Trèfles. Après trois tours de Trèfle, révélant les quatre cartes en Ouest, on encaisse les Carreaux. A quatre cartes, Ouest doit se réduire à trois Cœurs, pour conserver sa garde à Trèfle, et on tire alors les Cœurs en tête (après avoir défaussé un Cœur, puis un Trèfle, sur les Carreaux), pour gagner quelle que soit la place du Valet.
Mais vingt des vingt-trois déclarants ont chuté, car les Cœurs n'étaient pas conformes aux prévisions.
 
D2
AD1064
82
A853
 
1094
92
7653
V1064
 
AV75
V873
1094
97
 
R863
R5
ARDV
RD2
 

Seuls, trois déclarants ont gagné – dont l'Américaine Jill Meyers, quadruple détentrice de la Venice Cup et longtemps numéro un du classement mondial féminin.
Estimant trop faibles les éventuels dividendes de cette immédiate réduction du compte, ils ont préféré appeler un petit Pique sur l'entame, pour le 5 et le Roi. Ils ont ensuite encaissé trois tours de Trèfle (révélant le mauvais partage), puis quatre tours de Carreau. Est était à la rue. Il dut trouver deux défausses. Quand il écarta le 7, puis le Valet de Pique, la situation était claire.
Nos déclarants encaissèrent alors Roi et As de Cœur, puis clouèrent Est en main à Pique, l'obligeant à s'engouffrer dans la fourchette Dame-10 de Cœur. Magnifique.
Si Est avait cru bon feinter, en écartant le Valet de Pique, puis un Cœur, Sud n'aurait pas manqué de cueillir le Valet de Cœur, après avoir constaté qu'Ouest fournissait deux fois dans la couleur.
Et au cas où Est serait apparu avec sept ou huit cartes mineures (dont quatre Trèfles, car n'oublions pas qu'on gagne avec les Trèfles 3-3), Sud aurait conservé de bonnes chances de l'emporter, en se décidant pour l'impasse à Cœur. Ou pour le jeu en tête, selon les cas. Ainsi, si Est avait affiché quatre Trèfles et deux Carreaux, et défaussé le 7 de Pique sur le troisième tour de Carreau (alors qu'on lui connaît déjà As et Valet de Pique), il aurait révélé sa distribution 4-3-2-4, et on aurait gagné en tirant les Cœurs en tête.
Si vous avez adopté cette ligne de jeu, pensez à vous inscrire en sélection.

end faq

Voir double

Terminons par un petit cadeau, avec un coup gagné par la future championne du monde suédoise Cecilia Rimstedt dans la rencontre Suède/Norvège (un derby !) des éliminatoires de la Venice Cup. Un match à l'issue duquel les Suédoises faisaient grise mine et qui n'aurait pas incité les parieurs à miser le moindre kopek sur leurs chances de décrocher la médaille d'or, car elles subirent une écrasante défaite : 20 à 0 ! Comme quoi, au bridge aussi, « rira bien qui rira le dernier ».
Prenez place en Sud :

 
D1043
AV974
AV94
-
 
     
 
R6
8
RD1065
AV652
 

 Est donneur, Nord/Sud vulnérables

S
Rimstedt
O
Oigarden
N
Gronkvist
E
Grude
      -
1 - 4* -
4SA - 5** -
6 Fin    

*Splinter
**2 clés sans la Dame d'atout

Ouest entame du Roi de Trèfle. Votre plan de jeu ?

 
 
 
la solution

Coupez l'entame et jouez Pique pour le Roi. Quand celui-ci tient, poursuivez en double coupe, en commençant par As de Cœur et Cœur coupé, puis As de Trèfle et Trèfle coupé, Cœur coupé, etc.
Douze bonnes levées, avec ce prodigieux dédoublement de vos atouts – qui rapporte à lui seul neuf levées.
Si Ouest peut prendre le Roi de Pique, il contre-attaque à l'atout, et vous envisagez de gagner sur un partage 4-3 à Cœur : vous enchaînez par As de Cœur et Cœur coupé, puis As de Trèfle et Trèfle coupé, Cœur et Trèfle coupé, et enfin Cœur coupé, affranchissant le Valet. Il restera à encaisser le Roi de Carreau, pour éliminer les atouts (confiant en leur partage 2-2 !) et à aller chercher le Valet de Cœur, grâce à la Dame de Pique.
La double lame fonctionnait à merveille :

 
D1043
AV974
AV94
-
 
V9
D32
87
RD10987
 
A8752
R1065
32
43
 
R6
8
RD1065
AV652
 

Le coup a parfois chuté - un éventuel barrage d'Ouest à Trèfle pouvant faire craindre au déclarant un singleton à Trèfle en Est, et l'orienter vers de fausses pistes.

Le chelem, qui n'a pas été si vouent appelé, a chuté, grosso modo, une fois sur trois.
Dans un autre match de la Venice Cup, Véronique Bessis l'a gagné, alors que son adversaire russe l'a chuté.
end faq